Guérir les oiseaux de proie en Chine

L’IFAW a créé le Centre de sauvetage des oiseaux de proie de Beijing pour prendre soin des rapaces malades, blessés ou confisqués aux trafiquants.

Le centre, situé sur le campus de l’Université de Beijing, compte cinq employés permanents avec des compétences en soins vétérinaires et réhabilitation. Depuis son ouverture en décembre 2001, le centre a porté secours à plus de 3300 oiseaux de proie : faucons, aigles, vautours, plus de 30 espèces en tout. En 2010, nous avons enregistré un taux de succès record : 67 % des oiseaux soignés ont pu être remis en liberté et reprendre leur vie normale dans la nature.

Le Centre de sauvetage des oiseaux de proie a un autre effet positif tout aussi important : il sensibilise la population chinoise à l’importance de la conservation et il a poussé les autorités à renforcer l’application des lois en matière de commerce illégal des espèces sauvages.

Pourquoi à Beijing?

Dans la région de Beijing, on retrouve plusieurs espèces d’oiseaux de proie. De plus, la région est située sur une route migratoire importante pour de nombreux rapaces.

En Chine, les milieux de vie des oiseaux de proie sont en régression à cause des activités humaines et de l’urbanisation rapide. De plus, le commerce illégal de ces oiseaux a stimulé le braconnage, ce qui constitue une autre menace importante pour ces espèces.