Des éléphants remis en liberté avec une nouvelle harde

Trois éléphants sauvages libérés des mains de braconniers en février 2007 ont ensuite été remis en liberté au sein d’une grande harde. Cette opération a été réalisée conjointement par l’IFAW et le Wildlife Trust of India (WTI). 

Les jeunes éléphants – âgés de 5 à 7 ans – étaient prisonniers d’une bande de braconniers quand les agents de la faune les ont découverts près des forêts de Dibang, dans l’Arunachal Pradesh. Les braconniers tentaient de domestiquer les éléphants en utilisant des méthodes cruelles. Les animaux étaient ligotés avec des cordes et l’un d’eux était gravement blessé. 

Une équipe de vétérinaires du WTI a d’abord soigné les éléphants blessés. On a mis un émetteur radio à l’un d’eux. Pendant leur période de réhabilitation, les animaux ont été gardés dans un refuge temporaire à Bomjir, sans contacts avec les humains. Ils se nourrissaient de façon autonome dans les espaces naturels environnants. Pendant ce temps, des membres du personnel ont exploré la région à la recherche d’une harde qui pourrait accueillir trois nouveaux venus (nous ne savions pas où était leur harde originale).

Trois éléphants Kunki (captifs) ont guidé leurs jeunes congénères jusqu’à proximité d’une harde d’une centaine d’éléphants sauvages, dans les profondeurs de la réserve forestière de Dambuk. Plus tard, nous avons vu que nos trois rescapés se déplaçaient avec la harde; ils s’étaient donc réintégrés avec succès dans un habitat sauvage.

Les forêts de Dibang et Pasighat et le sanctuaire faunique de Mehao, dans l’est de la province d’Arunachal Pradesh, constituent un habitat important pour quelque 200 éléphants. Au total, près de 1600 éléphants sauvages vivent sur le territoire de cette province.