Bonne nouvelle! La Russie interdit le commerce des peaux de phoques du Groenland.

Je suis vraiment très contente d’annoncer qu’on vient de fermer la porte de l’un des plus importants débouchés pour les produits du phoque. En effet, les pays de l’Union douanière (Russie, Bélarus, Kazakhstan) interdisent désormais l’importation et l’exportation des peaux de phoques du Groenland. L’IFAW veut mettre fin à la chasse commerciale partout dans le monde et cette interdiction est notre plus grande victoire depuis l’interdiction adoptée par l’Union européenne sur tous les produits du phoque (sauf ceux provenant des Inuits). C’est un beau cadeau de Noël pour tous ceuxs qui travaillent si fort pour protéger les phoques!

Selon le gouvernement canadien, la Russie achetait 90 % des peaux de phoques exportées par le Canada. En 2009, l’année de l’interdiction européenne, la Russie a mis fin à sa propre chasse aux phoques du Groenland dans la mer Blanche. Plus tôt, le premier ministre Vladimir Poutine avait qualifié cette chasse « d’industrie sanglante » et ajouté « qu’elle aurait dû être interdite il y a des années ».

L’histoire de notre campagne en Russie débute au milieu des années 1990 par une série de petites victoires. À cette époque, on chassait les blanchons de phoques du Groenland en hélicoptère dans la mer Blanche. Les équipes de l’IFAW ont été les premières à documenter cette chasse, en 1995, et nous avons été la première organisation à mener une campagne pour faire cesser cet abattage en Russie. Nous avons réalisé des documentaires, largement diffusés à la télévision russe, et nous avons publié des photos et des articles. Grâce à l’IFAW, cette chasse cruelle a été révélée au grand jour. Pour renforcer notre campagne, nous avons aussi démontré qu’il y avait de moins en moins de demande pour les produits fabriqués à partir de peaux de blanchons, et souligné que la chasse était subventionnée.

Pendant ce temps, nous avons continué à fournir notre appui pour réaliser des relevés aériens et mener des recherches scientifiques. Cela a permis de constater que les populations de phoques du Groenland diminuaient à un rythme alarmant dans la mer Blanche. En 2008, nous nous sommes empressés de communiquer nos inquiétudes à la population russe, aux médias et aux décideurs. Cette même année, la campagne a culminé lorsque nous avons déposé devant le gouvernement russe une pétition signée par 400 000 personnes. En 2009, des manifestations anti-chasse ont été organisées à Moscou et dans 25 autres villes russes. Puis la Russie a finalement mis fin à la chasse commerciale. À cette occasion, le ministre des ressources naturelles, Yury Trutnev, avait déclaré : « L’abattage sanglant des phoques ne mérite pas le nom de chasse, et il est maintenant interdit en Russie, tout comme dans la plupart des pays développés. Cela représente un pas important pour le maintien de la biodiversité en Russie. »

La récente interdiction commerciale adoptée par la Russie, le Bélarus et Kazakhstan constitue une victoire importante qui doit être saluée par tous ceux qui ont à coeur le bien-être des animaux et la conservation de la faune. L’ensemble des conséquences de cette interdiction reste à déterminer compte tenu de l’entrée récente de la Russie au sein de l’OMC. Avec la disparition du marché russe pour les peaux de phoques du Groenland, et la mise en veilleuse du projet d’exportation de viande de phoque en Chine pour des raisons de sécurité alimentaire, l’avenir s’annonce plus morose que jamais pour l’industrie canadienne de la chasse aux phoques. Il est temps de reconnaître que le monde n’a ni envie, ni besoin, de produits provenant de phoques abattus cruellement. Il est temps de mettre fin à la chasse commerciale aux phoques une fois pour toutes.

--SF

 

Historique d’un marché en constante régression

 

  • 1972 – Le Congrès des États-Unis adopte la loi sur la protection des mammifères marins (la Marine Mammal Protection Act) qui interdit l’importation des produits dérivés du phoque.

 

  • 1983 – L’IFAW contribue à faire adopter une interdiction importante en Europe : l’importation de produits provenant de nouveau-nés de phoques du Groenland (appelés blanchons) et de phoques à capuchon (appelés dos bleus).

 

  • 1987 – Le gouvernement canadien interdit la chasse commerciale aux blanchons et aux dos bleus dans ses eaux.

 

  • 1990 – Grâce à l’implication de l’IFAW, l’Afrique du Sud met un terme à la chasse à l’otarie du Sud.

 

  • 2006 – Le Mexique interdit l’importation et l’exportation de mammifères marins, dont les phoques.

 

  • 2007 – Grâce aux campagnes de l’IFAW, la Belgique et les Pays-Bas interdisent l’importation des produits dérivés du phoque.

 

  • 2009 – La Russie interdit l’abattage des phoques du Groenland âgés de moins de 12 mois.

 

  • 2009 – L’Union européenne interdit l’importation de tous les produits dérivés du phoque, à l’exception des peaux récoltées par les Inuits.

 

  • 2010 – L’IFAW continue à travailler pour que l’interdiction européenne soit maintenue et à faire découvrir la cruauté de la chasse commerciale aux gouvernements partout dans le monde.

 

  • 2011 – Report de l’entente entre le Canada et la Chine sur l’exportation de viande de phoque. 

 

  • 2011 – Le Bélarus, le Kazakhstan et la Fédération de Russie interdisent l’importation et l’exportation des peaux de phoques du Groenland et de leurs petits, les blanchons.

Post a comment