Comment être un touriste responsable – Pensez-y à deux fois

Comment être un touriste responsable – Pensez-y à deux fois

Le tourisme mondial est une industrie de grande envergure. Mais alors qu’il peut rapporter d’énormes bénéfices aux communautés, personnes et animaux, il peut faire beaucoup de mal quand il se fait aux dépens de la faune et de l’environnement.

IFAW fait la promotion du tourisme responsable, mais ce sont les voyageurs eux-mêmes qui peuvent le plus faire changer les choses par les choix qu’ils font et les connaissances dont ils disposent.

Voici quatre tuyaux que chaque touriste devrait avoir à l’esprit lors de ses pérégrinations autour du monde :

1. Encourager l’économie locale
Le tourisme contribue aux économies locales, mais pas quand il implique d’acheter des souvenirs dérivés des animaux sauvages. Cherchez plutôt des articles d’artisanat qui soutiennent les communautés locales. Envisagez de faire un don ou de visiter des projets de conservation des habitats des animaux et de protection des espèces en danger, comme les sanctuaires animaliers et les centres de réhabilitation de la faune. Signez le pacte d’IFAW invitant à ne pas acheter de souvenirs dérivés d’animaux sauvages et parcourez les questions fréquemment posées traitant de l’achat de souvenirs dérivés d’animaux sauvages.

2. Pensez au bien-être des animaux
Dites un grand « non » aux activités cruelles envers les animaux, comme la chasse ou le fait d’être photographié avec des animaux dans un spectacle, de visiter des cirques, d’assister à des corridas, de monter sur des chevaux, ânes, éléphants ou chameaux malades, exténués à force de travail ou maltraités. Même la cuisine exotique peut impliquer de la cruauté ou de la surexploitation.

3. Choisissez l’écotourisme
L’écotourisme est la forme de tourisme dont l’impact sur l’environnement est le plus faible. Il s’agit de la façon responsable de voir les merveilles du monde. Mais assurez-vous que votre voyage est bien de l’écotourisme. Toutes les offres dites d’écotourisme n’en sont pas forcément.

Choisissez des hôtels ou des logements de vacances qui emploient des autochtones, mangez la nourriture locale et aidez la communauté locale. Le lieu de villégiature doit aussi avoir un impact minimum sur l’environnement et utiliser l’eau et d’autres précieuses ressources avec discernement.

4. Signalez aux autorités les produits à base d’espèces menacées
Si vous êtes en vacances et pensez avoir vu un produit dérivé d’une espèce menacée, avertissez-en la police locale, la direction de votre hôtel, votre organisateur de voyage ou l’office de tourisme du coin – et prévenez les autres voyageurs. Regardez les photos de certains produits dérivés d’espèces menacées pour vous aider à les identifier.

Faire un don

Notre travail dépend de votre générosité. Donnez ce que vous pouvez pour aider les animaux.