Les dangers de l’enchevêtrement

Pour récolter leurs prises, les pêcheurs commerciaux utilisent des filets et des cordes. Mais, pendant cette opération, il arrive que des baleines, des dauphins et des marsouins se retrouvent pris au piège. Même s’il s’agit d’un accident, les conséquences peuvent être fatales pour ces animaux.

Par exemple, les cordes et les filets peuvent s’enrouler autour des nageoires ou de la queue des baleines ou encore se prendre dans leurs fanons, les condamnant alors à une mort rapide par noyade ou les obligeant à vivre des semaines, voire des mois, avec ces objets qui les enserrent et provoquent à long terme des infections, des maladies et, bien souvent, la mort. Près des trois-quarts des baleines franches de l’Atlantique Nord connues à ce jour ont des cicatrices provoquées par un enchevêtrement dans du matériel de pêche commerciale.

IFAW sa participé à la recherche de solutions à ces problèmes et tenté de réduire ces menaces, en travaillant non seulement avec l’industrie de la pêche, mais aussi aux côtés des communautés locales.

Encourager l’utilisation de cordes « lestées » pour la pêche au homard
Les pêcheurs de homards se servent de longues cordes pour attacher leurs casiers ensemble au fond de l’eau. Pendant plusieurs années, ils ont utilisé des cordes qui flottaient sous l’eau et formaient alors des arcs flottants entre les différents casiers. Comme les baleines franches nagent la gueule grande ouverte lorsqu’elles se nourrissent, les boucles des cordes se prennent parfois dans leur gueule, s’enroulent et s’emmêlent dans leurs fanons. Certaines baleines franches finissent donc par traîner des kilomètres de corde derrière elles. En plus d’être dangereux, voire mortel, ce phénomène coûte très cher aux pêcheurs qui doivent remplacer les cordes et les casiers perdus ou abimés.

En 2004, notre programme pilote a été lancé au Massachussetts (États-Unis) pour aider les pêcheurs de homards à remplacer ces dangereuses cordes flottantes par des cordes lestées, inoffensives pour les baleines. Grâce au franc succès remporté par ce programme, l’utilisation de ces cordes lestées est maintenant obligatoire pour la pêche commerciale au homard le long de la côte atlantique des États-Unis.

Empêcher l’enchevêtrement dans les filets des pêcheurs
À travers le monde, de nombreux pêcheurs utilisent d’immenses filets pour attraper les poissons. Malheureusement, les dauphins et les marsouins se retrouvent parfois prisonniers de ces filets et beaucoup meurent noyés avant que ceux-ci ne soient remontés. Après qu’on ait signalé que des marsouins communs se prenaient souvent dans des filets en mer Baltique, nous avons organisé le recensement de leur population et constaté que leur nombre avait dangereusement baissé. Cette étude démontrait qu’il était urgent d’agir pour aider les marsouins.

À partir de ces recherches, nous avons travaillé avec des pêcheurs locaux et des organismes de protection pour réduire le nombre d’enchevêtrements dans les filets de pêche de la région.

Libérer les baleines prises dans les filets de pêche
Lorsqu’une baleine se retrouve enchevêtrée dans un filet, il est difficile et dangereux de la libérer. Les baleines prises au piège, effrayées et blessées, vont en effet essayer de s’enfuir ou de plonger pour échapper à leurs potentiels sauveurs. La combinaison de différents éléments, comme la haute mer, le mauvais temps ou la difficulté d’accès, peuvent aussi rendre la situation périlleuse si bien qu’il est parfois tout simplement trop dangereux de tenter de libérer une baleine prisonnière.

Nous travaillons en partenariat avec des bénévoles et des professionnels dans le but de mettre au point de nouvelles méthodes, plus sûres et plus efficaces, permettant de libérer les baleines franches prises dans les cordes et les filets de pêche. Depuis des années, nous soutenons différentes opérations de sauvetage, et notamment l’équipe de sauvetage de baleines de Campobello, un groupe de sauveteurs bénévoles intervenant à partir de l’île de Campobello, au Canada, près de l’État du Maine.