Réhabilitation d'ours grizzlis en Amérique du Nord

Au Canada, la population de grizzlis des Prairies a été déclarée éteinte en 1991 et l'avenir de l'espèce est incertain en Colombie-Britannique, dans l'Alberta, au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut. Les activités humaines ont également provoqué une isolation géographique et génétique de plusieurs populations de grizzlis, notamment huit identifiées dans le sud de la Colombie-Britannique.

IFAW et la Northern Lights Wildlife Society, en coopération avec le ministère de l'Environnement de Colombie-Britannique, tentent de donner aux grizzlis orphelins une seconde chance.

Le 12 juillet 2008, les deux premiers oursons orphelins de ce projet pilote, Suzy et Johnny, ont été remis en liberté. Ce fut la première opération officielle de remise en liberté d'ours grizzlis au Canada. Les deux plantigrades ont été équipés de colliers émetteurs spéciaux qui ont permis aux chercheurs de les suivre par satellite tout au long de l'été. Depuis, deux autres grizzlis ont été sauvés, soignés et relâchés pendant l'été 2009, et quatre de plus en juin 2011, ce qui amène le total à huit ours.

Les colliers émetteurs nous ont aidés à valider notre approche de la réhabilitation. Les ours relâchés ne présentent aucun risque pour les humains et semblent se comporter comme n'importe quel autre ours en liberté.