Le Parlement européen appelle à une gestion responsable des populations de chiens

Mardi, Octobre 25, 2011
Bruxelles, Belgique
Le Parlement européen a adopté une Déclaration écrite appelant la Commission européenne et les Etats membres à développer une stratégie globale pour la gestion des populations de chiens dans l'Union européenne.

La Déclaration écrite intervient alors que les massacres de chiens en Roumanie et dans d'autres pays d'Europe orientale candidats à l'entrée dans l'UE sont légion et que l'on fait état d'un trafic croissant de chiots malades et non-identifiés issus d'usines à chiots. L'adoption de cette Déclaration écrite envoie un message clair à la Commission européenne laquelle doit prendre des mesures pour garantir le bien-être des chiens et des chats au sein de l'UE.

"IFAW se réjouit de cette avancée," déclare Kate Nattrass Atema, Directrice du programme animaux de compagnie d'IFAW. "IFAW a été étroitement impliqué dans la rédaction de cette Déclaration écrite et a pesé de tout son poids pour qu'elle soit soutenue car nous sommes convaincus qu'elle engendrera une amélioration considérable du bien-être de la population de chats et de chiens que l'on estime à 120 millions d'animaux dans l'UE."

Cette Déclaration écrite renforce le message envoyé fin 2010 par le Conseil européen qui a acté les conclusions  sur le bien-être des chiens et des chats durant la présidence belge. Ces conclusions appelaient la Commission européenne à  inclure le bien-être des animaux de compagnie dans la seconde stratégie de l'UE pour la protection et le bien-être des animaux et constituaient un premier pas vers le développement d'une approche harmonisée du traitement des chiens et des chats à travers l'UE. Cette Déclaration appelle aussi la Commission à répondre à l'article 13 du Traité de fonctionnement de l'Union européenne (Traité de Lisbonne) qui établit que les animaux sont des êtres sensibles et que l'UE comme les pays membres doivent accorder toute leur attention aux besoins du bien-être animal, tant dans leurs lois que dans leurs politiques.

"Le manque de loi communautaire facilite le commerce de chiots à l'intérieur des frontières de l'Union européenne," poursuit Kate Atema. "95% des chiens importés aux Pays-Bas viennent d'Europe de l'est où les standards sont bas, où élever des chiots dans des conditions déplorables revient peu cher, et où la rage et d'autres  zoonoses ne sont pas bien gérées parmi la population canine. Cette Déclaration va nous aider à régler le problème de ces conditions alarmantes et à garantir des communautés humaines en bonne santé et équilibrées."

IFAW considère que les communautés ont des populations d'animaux de compagnie équilibrées et en bonne santé quand chaque animal bénéficie de ce que l'on considère comme une "prise en charge adéquate". La prise en charge adéquate signifie que chaque animal, quel que soit son propriétaire et son utilité,  a accès à la nourriture, à l'eau, à un abri, à de l'exercice, à de la compagnie et aux soins vétérinaires élémentaires pour garantir sa bonne santé et son bien-être. Les chiens errants, qui sont généralement aux mains des municipalités, peuvent aussi bénéficier d'une prise en charge adéquate tant qu'un individu ou un groupe d'individus assure ces conditions. Une prise en charge adéquate garantit aussi que les chiens, qu'ils soient errants ou aient un foyer, ne deviendront pas une menace pour la santé et la sécurité publiques.

Post a comment

Contact presse

Céline Sissler-Bienvenu (IFAW France et Afrique francophone)
Contact phone:
03 26 48 29 20
Contact portable :
06 17 56 10 74
Contact email: