Une victoire significative pour la conservation des baleines: le Royaume Uni obtient un consensus sur la réforme de la Commission baleinière

Vendredi, Juillet 22, 2011
St Helier, Jersey
Une proposition britannique de réforme de la CBI (Commission Baleinière Internationale) a été adoptée par consensus la semaine dernière, mercredi, lors de sa 63ème réunion à Jersey.

IFAW (Fonds international pour la protection des animaux - www.ifaw.org), qui a porté le document comme une mesure vitale pour garantir la crédibilité et l'efficacité à venir, considère que la résolution finale est un pas dans la bonne direction pour le Forum, bien que certains passages des propositions initiales aient été abandonnés pour recueuillir le soutien crucial de tous les pays membres.

Durant les dernières années, la CBI a été touchée par des accusations de corruption largement relayées. A la lumière de ceci, le Royaume Uni a soumis des propositions visant à réduire le secret au sein de la CBI, à proscrire les paiements en espèces, et à garantir une meilleure gouvernance et des rapports en bonne et due forme remis dans les 14 jours suivants les décisions de la Commission.

Patrick  Ramage, Directeur du programme Baleines chez IFAW, a déclaré "Nous sommes rassurés que tous les pays membres de la CBI aient pris au sérieux la nécessité de prendre des mesures urgentes pour préserver la crédibilité de la CBI. Nous avons toujours rejeté l'idée selon laquelle cette Commission ne pourrait pas se ressaisir et adopter ces réformes si nécessaires.

"Ce sont des réformes modestes, et bien que nous eussions préféré des réformes qui aillent plus loin, nous accueillons néanmoins positivement ces premières étapes. Bien que l'attention de ce sommet ait été braquée sur les nécessaires changements de procédures, nous ne devons pas oublier le sujet de fond.

"IFAW va poursuivre sa campagne pour protéger les grandes baleines de notre planète qui sont plus menacées que jamais, particulièrement par la cruauté de la chasse à la baleine commerciale. La tâche de la CBI est de faire progresser la conservation des baleines, et non pas la mort des baleines."

Après de longs débats entre plusieurs des 89 pays membres de la CBI pendant 2 jours, les propositions sur la participation des ONG  ont été retirées de la proposition finale du Royaume Uni, mais la proposition sur l'interdiction des paiements en liquide qui avait largement divisé, a elle été retenue.

Les premières tentatives pour atteindre un consensus ont achoppé sur le sujet du paiement des cotisations, le Royaume Uni s'en tenant fermement à sa résolution de remplacer les paiements en liquide par des virements bancaires depuis des comptes de gouvernements ou d'institutions étatiques reconnus, n'acceptant aucun compromis et refusant les traites de banques comme une alternative.

Après négociations, un léger amendement a été fait à la réglementation sur les paiements. Les pays dont le paiement a été reçu en retard par la CBI, mais qui peuvent prouver que leur paiement a été fait conformément par virement bancaire, seraient comptabilisés comme reçus dans des circonstances particulières s'ils ont fait l'objet de retards qui ne leur sont pas imputables. L'amendement modifié a été accepté par l'assemblée par consensus.

Robbie Marsland, Directeur d'IFAW Royaume Uni a déclaré: "IFAW reconnaît les efforts fantastiques et la détermination de la délégation britannique à porter cette proposition et à assurer son succès.  Le pays qui l'ont supportée de même que cette délégation britannique assument la responsabilité des progrès pour la CBI et les baleines.

 

...au lendemain d'un vote pour la transparence, le forum international pour les baleines se réunit en secret

Au lendemain de cette victoire, le sommet annuel à Jersey a été plongé jeudi dans le désarroi quand plusieurs pays ont choisi de débrayer.

Une proposition de sanctuaire de baleines dans l'Atlantique austral portée par le Brésil et l'Argentine a provoqué un débrayage du Japon, de l'Islande, de la Norvège, et d'autres pays pro-chasse à la baleine.

Plusieurs heures de négociations menées en privé ont finalement fait revenir les pays à la table des négociations tard dans la soirée pour le compte-rendu des débats de la journée et pour laisser la proposition de sanctuaire ouverte à l'agenda de l'année prochaine. Le sommet s'est ensuite achevé sans discussion ou débat sur de nombreuses propositions et autres sujets soumis à la Commission.

Patrick Ramage a déclaré: "Au lendemain de l'adoption d'une résolution majeure pour améliorer la transparence et l'efficacité de cet organe, les gouvernements membres de la CBI ont passé la plupart de la journée dans le secret. »

"Après des progrès pour la CBI et la conservation des baleines la veille, la CBI est maintenant mise au pied du mur par ces actions. Le Japon veut tuer les baleines et tuera la Commission pour cela s'il le faut. IFAW continue de faire pression  pour une plus grande protection des baleines de la planète et nous croyons qu'il est essentiel que la CBI fonctionne effectivement comme un organe de protection des baleines."

IFAW soutient aussi les plans pour un sanctuaire de baleines dans l'Atlantique austral qu'IFAW espère voir se concrétiser lors de la réunion de l'année prochaine.

La proposition de sanctuaire baleinier de l'Atlantique austral interdirait la chasse à la baleine commerciale dans cette région et accentuerait aussi les recherches non-létales sur les baleines afin de rassembler davantage d'informations sur les espèces menacées.

En plus de la chasse commerciale, les baleines luttent tous les jours contre d'autres menaces parmi lesquelles la pollution sonore des fonds marins engendrée par l'homme, l'enchevêtrement dans les filets de pêche et les débris marins, les collisions avec les bateaux, la pollution et le changement climatique.

IFAW s'oppose à la chasse à la baleine car elle est cruelle et inutile. Il n'y a aucun moyen humain de tuer une baleine, et avec le peu de succès de la viande de baleine ces derniers temps, la viande des baleines massacrées  reste bien souvent stockée dans les frigos sans être consommée. IFAW promeut l'observation responsable de baleines comme une alternative responsable à la cruauté de la chasse à la baleine

Note aux rédacteurs

L'acteur John Nettles soutient la campagne d'IFAW pour protéger les baleines à la CBI. La vedette des planches et du petit écran est connue par des millions de personnes pour incarner  Tom Barnaby dans la série au long court de ITV, Midsomer Murders, dans lequel il a joué jusqu'a très récemment cette année, il travaille aussi depuis fort longtemps en lien avec Jersey, où se tournait Bergerac, autre série de la BBC dans laquelle il jouait un détective.

Il a déclaré: " Je suis fier de soutenir la campagne d'IFAW pour protéger les baleines. Il est vital pour la CBI que le sommet de Jersey adopte le plus haut niveau de protection possible pour les baleines à travers le monde."

En 1982, la CBI a voté un moratoire international à durée indéfinie sur la chasse à la baleine. Le moratoire est entré en vigueur lors de la saison 1985-86 en Antarctique et en 1986 dans l'hémisphère nord.

Le Japon a initialement déposé une objection formelle à la décision de moratoire qu'il a par la suite abandonnée, mais a continué la chasse à la baleine sans interruption en profitant d'un vide dans la Convention de la CBI qui permet la chasse « scientifique ». IFAW pense que c'est une imposture scientifique, et que la pseudo-chasse à la baleine scientifique n'est qu'une chasse à la baleine commerciale qui ne dit pas son nom. Sous les pressions venues de toutes parts, le Japon a appelé à mettre un terme plus tôt à ses activités de chasse à la baleine en Antarctique cette année (février 2011), quittant le Sanctuaire de l'Océan Austral pour rentrer au port après avoir pris moins de la moitié du quota prévu qui avoisine les 1 000 baleines

La Norvège a maintenu son objection et poursuit la chasse à la baleine dans l'Atlantique Nord. Le marché domestique pour la viande de baleine connaît un  rétrécissement, et ces dernières années la Norvège a régulièrement pris de 400  à 500 baleines (ce qui correspond à environ la moitié du quota fixé par ses soins).

Initialement, l'Islande ne s'est pas opposée au moratoire, mais a chassé la baleine "à des fins scientifiques" jusqu'en 1989. En 1992, L'Islande a quitté la CBI, mais l'a rejointe à nouveau en 2002 avec une réserve à effet rétroactif sur le moratoire. L'Islande  a repris la chasse à la baleine en 2003  pour la "recherche scientifique" et a repris la chasse à la baleine à des fins commerciales en 2006, bien que des sondages ont révélé qu'environ 5% seulement des Islandais déclarent manger de la viande de baleine régulièrement (Gallup, 2010). En 2011, l'Islande continue à chasser le petit rorqual mais la saison de chasse à la baleine d'aileron est actuellement suspendue suite au licenciement des employés de la station baleinière en raison du marché déclinant de la viande de baleine.

Post a comment

Contact presse

Clare Sterling - IFAW Royaume Uni
Contact portable :
+44 (0)7917 507717
Contact email: