Une opportunité de créer un changement positif pour les baleines alors que le sommet international s'ouvre à Jersey

Mercredi, Juillet 13, 2011
St Helier, Jersey
La Commission Baleinière Internationale (CBI), qui a connu des temps troublés, a maintenant l'opportunité d'écrire une nouvelle page du Forum et de dessiner un avenir meilleur pour les baleines alors que son sommet annuel s'ouvrait lundi à Jersey.

IFAW demande instamment aux délégués des 89 pays membres de la CBI d'adopter une politique de plus grande ouverture et de transparence pour garantir que l'organisation joue son rôle et pour sauvegarder sa crédibilité. Durant les dernières années, la CBI a été touchée par des accusations de corruption largement relayées.

Cela arrive à un moment où malheureusement, les baleines se trouvent plus que jamais menacées et IFAW considère que des nouvelles mesures sont vitales pour amener la CBI au niveau d'organisations similaires et pour amener une plus grande protection des baleines, principalement contre la cruauté de la chasse à la baleine commerciale.

En plus de la chasse commerciale, les baleines luttent tous les jours contre d'autres menaces parmi lesquelles la pollution sonore des fonds marins engendrée par l'homme, l'enchevêtrement dans les filets de pêche et les débris marins, les collisions avec les bateaux, la pollution et le changement climatique.

Le gouvernement britannique a formulé des propositions pour le sommet de cette année  qui ont pour but d'augmenter la transparence et l'efficacité de la CBI.

Si elles sont adoptées,  ces propositions  permettraient de réduire le secret au sein de la CBI, de proscrire les paiements en espèces, et de garantir une meilleure gouvernance et des rapports appropriés remis en temps et en heure des décisions de la Commission. Patrick  Ramage, Directeur du programme Baleines chez IFAW, a déclaré "Soit les pays veulent sauver sérieusement la crédibilité de la CBI soit ils ne le veulent pas. Aucun pays n'a la moindre bonne raison de s'opposer à ces modestes changements de règles. Nous rejetons l'idée que cette Commission ne pourrait pas se ressaisir et adopter ces réformes si nécessaires."

Par ailleurs à l'ordre du jour du sommet, le Japon a signalé une proposition visant à faire légitimer les chasses commerciales le long des côtes par l'approbation de la CBI.

IFAW s'oppose à la chasse à la baleine car elle est cruelle et inutile. Il n'y a aucun moyen humain de tuer une baleine et avec le peu de succès de la viande de baleine ces derniers temps, la viande des baleines massacrées  reste bien souvent stockée dans les frigos sans être consommée. IFAW promeut l'observation responsable de baleines comme une alternative durable à la cruauté de la chasse à la baleine

Patrick Ramage ajoute: "Les grandes baleines de la planète font aujourd'hui plus que jamais face à des menaces. L'une d'elle peut facilement être éradiquée, en mettant fin à la chasse à la baleine commerciale. La tâche de la CBI au XXIème siècle est de faire progresser la conservation des baleines, et non pas la mort des baleines."

 

Note aux rédacteurs

L'acteur John Nettles soutient la campagne d'IFAW pour protéger les baleines à la CBI. La vedette des planches et du petit écran est connue par des millions de personnes pour incarner Tom Barnaby dans la série au long court de ITV, Midsomer Murders, dans lequel il a joué jusqu'a très récemment cette année, il travaille aussi depuis fort longtemps en lien avec Jersey, où se tournait Bergerac, autre série de la BBC dans laquelle il jouait un détective.

Il a déclaré: " Je suis fier de soutenir la campagne d'IFAW pour protéger les baleines. Il est vital pour la CBI que le sommet de Jersey adopte le plus haut niveau de protection possible pour les baleines à travers le monde."

En 1982, la CBI a voté un moratoire international à durée indéfinie sur la chasse à la baleine. Le moratoire est entré en vigueur lors de la saison 1985-86 en Antarctique et en 1986 dans l'hémisphère nord.

Le Japon a initialement déposé une objection formelle à la décision de moratoire qu'il a par la suite abandonnée, mais a continué la chasse à la baleine sans interruption en profitant d'un vide dans la Convention de la CBI qui permet la chasse « scientifique ». IFAW pense que c'est une imposture scientifique, et que la pseudo-chasse à la baleine scientifique n'est qu'une chasse à la baleine commerciale qui ne dit pas son nom. Sous les pressions venues de toutes parts, le Japon a appelé à mettre un terme plus tôt à ses activités de chasse à la baleine en Antarctique cette année (février 2011), quittant le Sanctuaire de l'Océan Austral pour rentrer au port après avoir pris moins de la moitié du quota prévu qui avoisine les 1 000 baleines

La Norvège a maintenu son objection et poursuit la chasse à la baleine dans l'Atlantique Nord. Le marché domestique pour la viande de baleine connaît un  rétrécissement, et ces dernières années la Norvège a régulièrement pris de 400  à 500 baleines (ce qui correspond à environ la moitié du quota fixé par ses soins).

Initialement, l'Islande ne s'est pas opposée au moratoire, mais a chassé la baleine "à des fins scientifiques" jusqu'en 1989. En 1992, L'Islande a quitté la CBI, mais l'a rejointe à nouveau en 2002 avec une réserve à effet rétroactif sur le moratoire. L'Islande  a repris la chasse à la baleine en 2003  pour la "recherche scientifique" et a repris la chasse à la baleine à des fins commerciales en 2006, bien que des sondages ont révélé qu'environ 5% seulement des Islandais déclarent manger de la viande de baleine régulièrement (Gallup, 2010). En 2011, l'Islande continue à chasser le petit rorqual mais la saison de chasse à la baleine d'aileron est actuellement suspendue suite au licenciement des employés de la station baleinière en raison du marché déclinant de la viande de baleine.

Post a comment

Contact presse

Clare Sterling, IFAW Royaume Uni
Contact phone:
+44 (0)7917 507717
Contact email: