IFAW appelle l’Union Européenne à s’engager dans la lutte contre le trafic d’espèces animales alors que 40 kg d’ivoire ont été saisis à Paris

Mercredi, Mars 16, 2011
Bruxelles, Belgique
Les Douaniers français ont saisi 40kg d’ivoire chez un particulier à Paris le 8 mars 2011. Les 40 kilos d’ivoire comprenaient plusieurs statuettes représentant des guerriers, des figurines religieuses, des Bouddhas mais aussi des défenses d’éléphants. IFAW (Fonds international pour la protection des animaux – www.ifaw.org) salue cette prise mais rappelle qu’il s’agit juste de la partie émergée de l’iceberg.

“Chaque année des milliers d’éléphants sont braconnés pour leur ivoire. Ce que l’on a constaté à Paris n’est qu’un aperçu d’un des plus grands trafics au monde” a déclaré Lesley O’Donnell, Directrice du bureau européen d’IFAW.” Ce trafic prend son origine en Afrique où des milices organisées et des gangs se livrent au braconnage d’éléphants et revendent l’ivoire pour financer leurs activités illicites qui le mènent en Chine, au Japon, et incontestablement en Europe.”

Le coût humain du trafic d’ivoire en Afrique est considérable. Chaque année de nombreux rangers des parcs nationaux périssent en tentant de protéger les éléphants des braconniers équipés d’armes de guerre.

Les éléphants sont une espèce centrale de l’écosystème, dont l’importance est vitale pour protéger l’intégrité de la biodiversité d’une région. L’évolution du braconnage indique qu’ils pourraient bien être rayés de la carte dans certaines régions.

Bien qu’IFAW a déjà formé plus de 10 000 agents de protection de la faune sauvage dans le monde, il reste beaucoup à faire.

“L’Union Européenne doit s’impliquer encore plus dans le combat contre le commerce global d’espèces animales,” poursuit Lesley O’Donnell. “Nous avons besoin d’une meilleure application  des législations en matière de commerce de la faune sauvage en Europe, nous demandons instamment à l’Union Européenne de prendre la tête d’un mouvement international qui condamne tout assouplissement des législations relatives au commerce de l’ivoire et d’aider les pays africains qui demandent de l’aide dans cette guerre contre la contrebande de la faune sauvage.”

Post a comment

Contact presse

Adrian Hiel (IFAW Bruxelles)
Contact phone:
+32 (0)473 86 34 61
Contact email: