Légalisera-t-on la chasse à la baleine cette semaine?

Lundi, Juin 21, 2010
Yarmouth Port, Mass.
Le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW – www.ifaw.org) s’inquiète du risque de voir le moratoire international sur la chasse à la baleine, en place depuis 1986, levé cette semaine.

L’une des plus importantes réunions de la Commission baleinière internationale (CBI) de ces dernières décennies débute aujourd’hui à Agadir (Maroc) avec 88 pays Parties réunis pour considérer une proposition controversée visant à légaliser la chasse à la baleine commerciale.

Cette proposition -le fruit de trois ans de négociations- recommande:

  • De lever l’interdiction internationale sur la chasse commerciale à la baleine et d’autoriser la chasse dans le sanctuaire baleinier de l’;Océan austral près de l’Antarctique.
  • De légaliser la chasse à la baleine pratiquée à des fins;;commerciales par le Japon près de la zone antarctique et dans le Pacifique nord.
  • D’accorder le droit au Japon de chasser les baleines dans ses eaux côtières.
  • De permettre à l’Islande et à la Norvège de continuer à chasser les baleines en violation des procédures scientifiques approuvées il y a longtemps et du moratoire international.

La réunion a d’ores et déjà été ébranlée par des accusations de corruption dévoilées récemment par le quotidien anglais The Sunday Times. D’après l’article, les vols, l’hébergement, les per diem, et bien d’autres dépenses inhérentes à cette réunion auraient été financés par des représentants du Japon pour le Président élu de cette réunion de la CBI et certains Pays Parties. Un conflit d’intérêts est donc évident et soulève légitimement la question de l’objectivité des prises de décision.

“Parmi les pays qui prennent eux-mêmes en charge leurs dépenses, la plupart sont favorables à une protection permanente des baleines,” déclare Patrick Ramage, le directeur du  Programme international  de protection des baleines d’IFAW. “Cependant, des tactiques procédurales sont utilisées pour les empêcher de présenter leur point de vue en session plénière. Le Président élu a ordonné deux journées supplémentaires de réunion à huis clos afin de limiter le temps imparti à un débat public et d’accélérer la révision de la proposition lorsque la réunion officielle reprendra mercredi.”

“Quoi que l’on pense de cette proposition, son adoption dans les circonstances actuelles détruira les derniers restes de crédibilité de la Commission baleinière,” souligne Ramage.

La CBI est l’organe mondial chargé de protéger les grands cétacés de notre planète. Actuellement, trois pays membres qui sont le Japon, la Norvège et l’Islande, continuent de chasser les baleines en violation de l’interdiction internationale. Cela se produit à une époque où les baleines doivent faire face à bien plus de menaces qu’auparavant. La chasse commerciale à la baleine, la destruction de leur habitat, la pollution sonore des océans, le changement climatique, les collisions avec les navires, la prise dans les filets de pêche déciment, chaque année, des milliers de baleines.

Post a comment

Contact presse

Chris Cutter (IFAW, Headquarters)
Contact portable :
+1 508-737-4623
Contact email:

Nos experts

Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Dr. Ralf (Perry) Sonntag, Directeur national Allemagne
Directeur national Allemagne
Isabel McCrea, Directrice régionale Océanie
Directrice régionale Océanie
Représentante d’IFAW au Japon
Représentante d’IFAW au Japon
Patrick Ramage Directeur du programme Baleines
Directeur du programme Baleines