Un nouveau rapport montre l'augmentation massive de l'observation des baleines

Mardi, Juin 23, 2009
Madère, Portugal

Un nouveau rapport publié par l'organisation IFAW (Fonds international pour la protection des animaux, www.ifaw.org) fait état d'une augmentation massive de l’activité d'observation des baleines dans le monde ces dix dernières années. Le nouveau rapport, Observation des baleines dans le monde, est publié au moment où plus de 80 pays débattent sur l'avenir de la chasse à la baleine et sur la conservation des cétacés à la 61e réunion annuelle de la Commission baleinière internationale (CBI) qui se tient à Madère, au Portugal.

La nouvelle analyse économique pays par pays, réalisée par IFAW, montre que plus de 13 millions de personnes ont participé à des activités d'observation des baleines l'an dernier dans 119 pays du monde, produisant des ventes de tickets et des recettes touristiques supérieures à 2,1 milliards de dollars US en 2008. Le rapport montre également la croissance fulgurante de l'activité d'observation des baleines en Asie, Amérique du Sud, dans le Pacifique, les Caraïbes et en Europe, qui dépasse largement les taux globaux de croissance du tourisme de la décennie écoulée. Plus de 3000 organisations d'observation des baleines emploient aujourd'hui environ 13 200 personnes dans le monde. Le rapport d’IFAW résulte des recherches internationales, de la collecte et de l’analyse des données réalisées ces dix-huit derniers mois par Economists at Large and Associates de Melbourne en Australie. 

Le ministre australien de l’Environnement, Peter Garrett, a salué ce nouveau rapport que l’Australie présente officiellement aux délégations gouvernementales qui assistent à la réunion de la CBI à Madère. « Je félicite IFAW pour ce rapport qui tombe à point. Alors que l’économie mondiale, les grands cétacés et les efforts internationaux de conservation des baleines sont menacés, il est encourageant de constater que des communautés côtières en Australie, dans la région Asie-Pacifique et dans le reste du monde tirent des bénéfices importants de la croissance dynamique de cette forme d’écotourisme », a-t-il déclaré. « La conclusion est simple : les baleines valent beaucoup plus vivantes que mortes », a affirmé M. Garrett. « Une pratique responsable de l’observation des baleines est la plus durable, la plus respectueuse de l’environnement et la plus rentable des formes d’‘exploitation’ des baleines au 21e siècle. »

« Pendant que les délégations gouvernementales réunies ici débattent sur ce qu'il faut faire des baleines, leurs citoyens montrent la voie », a déclaré Patrick Ramage, Directeur du Programme sur les baleines d'IFAW. « En 2009, nous devrions préserver les baleines et nous contenter de rafales de photographies plutôt que de remettre en cause les mesures de conservation ou d'envisager la chasse commerciale. Les animaux et les gens se portent mieux quand les baleines sont admirées et non agressées. »

Post a comment

Contact presse

Patrick Ramage (IFAW) à la réunion de la CBI
Contact phone:
+1 508-776-0027
Contact email:

Nos experts

Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Dr. Ralf (Perry) Sonntag, Directeur national Allemagne
Directeur national Allemagne
Isabel McCrea, Directrice régionale Océanie
Directrice régionale Océanie
Représentante d’IFAW au Japon
Représentante d’IFAW au Japon
Patrick Ramage Directeur du programme Baleines
Directeur du programme Baleines