Le gouvernement canadien autorise cette année l’abattage de 275 000 bébés phoques du Groenland

Lundi, Mars 10, 2008
Ottawa, Canada
Le Ministère canadien des Pêches et Océans (MPO) a une fois de plus décidé de ne pas tenir compte des avis scientifiques en définissant le Total Admissible de Captures (TAC) pour les phoques du Groenland bien au-dessus de ce que peut supporter l’espèce. Les écologistes du monde entier et les experts d’IFAW (Fonds international pour la protection des animaux – www.ifaw.org) sont effarés par l’augmentation des ces quotas fixés par le gouvernement canadien, alors qu’il est scientifiquement prouvé que la population de ces phoques décline.
« Le mépris éhonté affiché envers les principes de gestion préventive démontre au monde entier que le gouvernement canadien n’accorde aucune valeur à la science ni à la protection de la nature, » a déclaré Sheryl Fink, chargée de recherches auprès d'IFAW.
 
Les experts d’IFAW soutiennent que l’absence de volonté du gouvernement canadien refusant la réduction du TAC n’est pas seulement inappropriée, mais tout simplement irresponsable, en raison des prises trop importantes dans le passé, la mauvaise condition de la glace et l’augmentation de la mortalité des bébés phoques. « L’année dernière, des centaines de milliers de bébés phoques nés dans le Golfe du St. Laurent sont morts du fait de l'absence de glace, avant même que la chasse ne commence. » a ajouté S.Fink. « Avec ce TAC extrêmement élevé, la population de phoques du Groenland va être confrontée à une nouvelle année de déclin.»
 
Au cours de l’année dernière, une vague d’opposition internationale s’est élevée face à cette chasse et a entraîné des embargos nationaux sur les produits de phoque en Belgique et aux Pays-Bas. Des interdictions similaires, conçues pour fermer les marchés aux produits dérivés de phoques, sont actuellement envisagées en Allemagne, en Italie et en Autriche.
 
Alors que des discussions ont eu lieu l’an dernier au niveau européen sur l’interdiction du commerce, la demande internationale pour les fourrures de phoques a considérablement diminué et le prix des peaux a chuté de près de 50%.
 
« Toutes les preuves récentes indiquent que le marché de la fourrure de phoque est saturé. Il n’y a plus de place pour de nouvelles peaux, même à un prix réduit, » a ajouté S.Fink. « Pour ces raisons, le gouvernement canadien va une fois de plus soutenir cette chasse cruelle et intolérable par des exemptions fiscales et des subventions cachées. Il est devenu relativement évident que la chasse commerciale des phoques qui se déroule au Canada ne soutient rien d’autre que l’avenir politique de quelques décisionnaires canadiens. »
 
La chasse commerciale annuelle du Canada reste actuellement la plus grande chasse commerciale aux mammifères marins du monde. L’an dernier, plus de 224.000 phoques ont été chassés, dont 98,5% n’étaient que des bébés âgés de moins de trois mois.
 
Pour en savoir plus sur la lutte d'IFAW pour faire cesser la chasse commerciale des phoques au Canada, rendez-vous sur le site http://www.stoppezlachasseauphoque.ca

Post a comment