IFAW et Eurogroup se réjouissent de la position ferme de la Commission européenne sur la protection des chats et chiens

Lundi, Novembre 20, 2006
Bruxelles
M.Kyprianou, Commissaire européen, a dévoilé aujourd'hui les plans destinés à mettre un terme à la production, la commercialisation et au commerce de la fourrure de chats et chiens dans l'ensemble de l'Union européenne. Lors d'une conférence de presse, il a déclaré aux journalistes que la proposition d'interdiction s'appliquerait de la même manière aux négociants et exploitants de l'UE qu'à ceux des pays tiers. La proposition est conçue pour répondre aux préoccupations des citoyens de l'UE et à consolider ce que les différents Etats ont déjà interdit depuis plusieurs années. Le Commissaire Kyprianou a souligné que les consommateurs européens avaient été trompés et qu'il existait "des preuves que la fourrure de chat et de chien est introduite sur le marché européen, soit camouflée sous forme de fourrure synthétique, soit de manière non déclarée."

Après les protestations du grand public, le Parlement européen (dans une Déclaration écrite bien accueillie) et le Conseil des Ministres ont officiellement demandé à la Commission d'établir un projet d'embargo européen, qui serait plus efficace que les interdictions nationales.

Deux millions de chats et chiens sont tués en Asie chaque année, particulièrement en Chine, et leur fourrure est importée en Europe sous de fausses étiquettes. Ces animaux sont élevés dans des conditions cruelles, sont ensuite dépecés vivants, étranglés ou assommés uniquement à cause de leur fourrure et de leur peau. Celles-ci servent par exemple à confectionner des vêtements, des jouets et des couvertures.

Selon Lesley O’Donnel, Directrice du bureau européen d’IFAW, qui s'exprime également au nom de l'Eurogroup for Animal Welfare (Fédération européenne des organisations de protection des animaux), "Nous saluons le Commissaire Kyprianou pour cette détermination à mettre un terme à ce commerce répugnant de fourrure de chiens et de chats à l'intérieur de l'UE. Les sympathisants d'IFAW de toute l'Europe ont exprimé leur horreur à l'idée que les fourrures issues du massacre cruel des chats et chiens en Asie étaient vendues en Europe."

Cette proposition, présentée par M.Markos Kyprianou, Commissaire européen à la Santé et la Protection des Consommateurs, va maintenant être débattue par le Parlement européen et le Conseil des ministres, dans le cadre de la procédure dite de co-décision.

Post a comment

Contact presse

Gaia Angelini (IFAW)
Contact phone:
+0475 86 78 32
Contact email: