Saisie d'ivoire record Zanzibar les autorits interceptent 1041 dfenses d'lphant

Jeudi, Août 25, 2011
Nairobi, Kenya
Les autorités tanzaniennes ont saisi 1 041 défenses d'éléphant sur l'île de Zanzibar hier, la plus importante saisie d'ivoire au cours de cette année qui a vu des pertes dévastatrices.

Cette saisie record intervient alors que 27 agents de protection de la faune sauvage issus de 11 pays d'Afrique australe sont réunis cette semaine à Gaborone, au Botswana, pour suivre une formation organisée conjointement par IFAW (Fonds international pour la protection des animaux - www.ifaw.org) et INTERPOL pour lutter contre le commerce illégal de la faune sauvage.

La cargaison d'ivoire est partie de Dar-es-Salaam et était apparemment en route pour la Malaisie. Les défenses étaient cachées parmi des boites d'anchois dont l'odeur devait masquer la présence de l'ivoire.

"A un moment donné, vous arrêtez de dire que les saisies sont alarmantes ou étonnantes et vous les prenez comme un inévitable et sinistre rappel que nous sommes en train de perdre la guerre contre le trafic de la faune sauvage," a déclaré James Isiche, Directeur pour l'Afrique de l'est d'IFAW. "Nous avons besoin d'un tollé mondial pour que l'on investisse dans la création des capacités nécessaires à l'application de la loi sur la faune sauvage, afin d'arrêter les bandes criminelles internationales qui tirent profit de ces massacres."

IFAW salue la saisie des autorités tanzaniennes mais rappelle qu'il ne s'agit là que d'une cargaison parmi d'autres dans un commerce illégal stupéfiant qui menace la survie des éléphants dans certains pays de leur aire de répartition.

 

Une récente enquête sur les ventes d'ivoire à Guanghzou, en Chine, a permis d'estimer  sa valeur à 750 US$/kg, soit 520€ le kilo. Sur la base d'un poids moyen de 5 kilos par défense, cette saisie présente une valeur estimée à plus de 2 750 000€. IFAW précise que l'impact pour les populations d'éléphants africaines est bien au-delà de la valeur à la vente de l'ivoire issu du massacre des éléphants qui se joue actuellement.  

"Cette saisie montre clairement que la formation à la lutte anti-braconnage qui se déroule actuellement avec le soutien d'IFAW à Gaborone est vitale pour sauver les éléphants, et particulièrement ces éléphants du Bassin du Congo qui sont les plus menacés," a déclaré Kelvin Alie, Directeur du programme d'IFAW sur le commerce des espèces sauvages. "Pendant que nous nous réunissons pour discuter de comment on combat le trafic d'ivoire, les éléphants continuent d'être massacrés pour leur ivoire."

"Ce dont ces pays ont désormais besoin, c'est de l'engagement de la communauté internationale pour soutenir financièrement des personnels entrainés, hautement qualifiés et motivés pour qu'ils puissent remplir leur mission de protection des éléphants, et pour mettre fin au commerce légal de l'ivoire qui facilite le braconnage et le commerce illégal," a conclu Kelvin Alie.

 

Note aux rédacteurs:

Des milliers de défenses d'ivoire ont été saisies en 2011: une des plus grosses saisies  a eu lieu en avril dernier quand les autorités Thaïlandaises ont découvert 247 défenses cachées dans une cargaison en provenance du Kenya.

Deux semaines plus tard, les autorités vietnamiennes ont saisi 122 défenses d'éléphant, et le lendemain, ce sont les autorités chinoises qui en ont découvert 707 durant une inspection de routine.

Au début du mois de mai, les autorités Kenyanes ont découvert 84 défenses d'éléphant à l'aéroport de Nairobi.

Post a comment

Contact presse

Adrian Hiel (IFAW UE)
Contact phone:
+32 (0)473 86 34 61
Contact email: