KWS partners with IFAW to determine Elephant Populations in Kenya’s largest Ecosystem

Vendredi, Février 4, 2011
Tsavo, Kenya
Aujourd’hui commencent six jours de recensement aérien des éléphants et autres grands mammifères peuplant l’écosystème de Tsavo-Mkomazi. Plus de 100 personnes venues de quatre pays vont y prendre part. L’objectif est d’identifier les populations d’éléphants, leurs tendances et leur distribution. Ce recensement aidera les décideurs et les autorités en charge de la protection de la faune sauvage à mettre en place des politiques de conservation et des choix de gestion  de l’écosystème pertinents. Le dernier recensement aérien de l’écosystème mené en 2008 avait dénombré 11 696 éléphants, soit environ un tiers de la population totale d’éléphants du Kenya.

Le participants au recensement appartiennent au Kenya Wildilfe Service (KWS), au Fonds international pour la protection des animaux (IFAW – www.ifaw.org), à d’autres institutions et ONG kenyanes, ou proviennent de la Tanzanie, du Sud-Soudan et de l’Ouganda.

IFAW procure le carburant pour les avions et les véhicules, une équipe technique pour le recensement et une assistance sur place pour l’exercice en termes d’appui logistique aux participants et d’appui administratif.

Cette opération couvrant une superficie de 46 437 km², d’autres animaux seront dénombrés dans l’écosystème de Tsavo-Mkomazi : des buffles, des girafes, des rhinocéros, des élans et des lions, mais aussi des oiseaux tel que les autruches. Les activités humaines examinées pendant ce recensement synchronisé incluront l’installation des villages, les fermes, les bomas d’exploitation forestière et d’élevage et les incursions.

S’exprimant sur cette opération, James Isiche, Directeur Régional d’IFAW en Afrique de l’Est déclare, “Il est de notre responsabilité de déterminer et de surveiller en permanence les populations d’éléphants, leurs tendances et leur distribution pour permettre leur protection. Nous devons tous unir nos efforts pour garantir que les éléphants ne disparaissent pas de la surface de la Terre".

“Si le recensement concerne la conservation et la gestion des éléphants, néanmoins, le véritable enjeu reste de les protéger des menaces que sont le braconnage et les défis induits par les changements dans l’utilisation des terres,” a ajouté James Isiche.

Julius Kipng’etich, le Directeur du KWS, s’adressera à la presse le 12 février 2011 sur place et annoncera à cette occasion les résultats du comptage.

Voisinant Tsavo au nord-est, le parc national de Mkomazi est situé en Tanzanie et fait partie du plus vaste écosystème.

En 1967, Tsavo comptait 35 000 éléphants; au début des années 1970, environ 6 000 d’entre eux ont souffert de la faim en raison d’une sévère sécheresse; en 1998 environ 5 400 individus ont été braconnés lors d’assauts menés par des bandits somaliens. Avec la création du KWS en 1990, des efforts concertés pour combattre les bandes de braconniers, et l’interdiction du commerce international de l’ivoire en 1989, la populations d’éléphants de Tsavo s’est reconstituée progressivement..

Depuis 2005, en partenariat avec le KWS, IFAW pilote à Tsavo un projet visant à organiser des opérations de maintien de la loi et à déployer des efforts de lutte contre le braconnage, de soutien aux infrastructures du parc, de réduction et de solution des conflits entre hommes et animaux, d’initiatives de conservation des communautés, de recherche et d’éducation.

Post a comment

Contact presse

Elizabeth Wamba (IFAW Kenya)
Contact phone:
+ 254 20 3870540
Contact email: