La mort d’un tigre réintroduit dans la réserve de Sariska tire la sonnette d’alarme selon le Ministre

Jeudi, Novembre 18, 2010
New Delhi, India
Le Ministre Indien de l’Environnement et de la Forêt, Jairam Ramesh, a qualifié de sonnette d’alarme la mort récente du premier des 5 tigres réhabilités lors de la réintroduction historique de l’espèce dans la réserve de Sariska dans l’Etat Indien du Rajasthan, au nord du pays. Il a pris un certain nombre de mesures pour assurer l’avenir de l’espère dans la réserve.

Il prévoit, dans un avenir proche, un déplacement des populations humaines et la réintroduction d’un nouvel individu à cette population de tigre réintroduite..

« Cet événement tire la sonnette d’alarme pour nous” selon les propos du Ministre rapportés par un journal. “Les six à huit prochains mois seront cruciaux. Nous devons agir rapidement et nous assurer que toutes nos initiatives sont mises en œuvre correctement pour que le programme de relocalisation qui vise à rétablir une population de tigre dans la réserve de Sariska soient un succès.”

La réserve de Sariska qui avait perdu sa population entière de tigres en 2005, compte 28 villages et plus de 10 000 habitants.

Le gouvernement indien a débloqué 300 millions de roupies (487 millions d’euros) pour faciliter le  déplacement des populations humaines hors de la réserve de tigres. De plus, afin d’augmenter la viabilité de la population réintroduite, un individu supplémentaire sera bientôt réintroduit dans la réserve.

Le programme de réintroduction des tigres a été initié en 2008 et depuis, 5 tigres dont celui retrouvé mort ont été réintroduits en provenance de la réserve de tigres de Ranthambhore. Le tigre découvert mort, un mâle, était le premier individu à avoir été réintroduit. Il serait mort empoisonné. Une enquête à grande échelle est diligentée.

Afin de renforcer le suivi et la protection des tigres, le Ministre a appelé à l’utilisation de technologies plus pointues alors même que deux dirigeants du département Forestier ont été remplacés selon toute vraisemblance.

« Très récemment un tigre a été abattu par des braconniers dans la zone de Khasan, en Russie extrême orientale, et maintenant c’est l’Inde qui est touchée. Ceci est un avertissement pour tous les pays de l’ère de répartition des tigres comme pour ceux qui veulent les sauver. C’est aussi un sinistre rappel des menaces qui pèsent sur les tigres sauvages dans le monde. Alors que les dirigeants se réunissent pour le Sommet international du Tigre qui doit se tenir à Saint-Pétersbourg en Russie, nous les exhortons à reconnaître les menaces qui pèsent sur les tigres, et à s’attaquer à la question sur le terrain” a déclaré Vivek Menon, Directeur régional de la zone Asie du Sud d’IFAW (Fonds international pour la protection des animaux – www.ifaw.org) et Directeur exécutif de WTI (Wildlife Trust of India).

Post a comment

Contact presse

Vivek Menon (Asie du Sud, IFAW)
Contact phone:
+91-120-4143900
Contact email:

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Isabel McCrea, Directrice régionale Océanie
Directrice régionale Océanie
Jeffrey Flocken, Directeur régional Amérique du Nord
Directeur régional Amérique du Nord
Kelvin Alie, Directeur du programme Commerce d'espèces sauvages
Directeur du programme Commerce d'espèces sauvages
Peter Pueschel, Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Tania McCrea-Steele, Responsable des campagnes et du respect de l'application de
Responsable des campagnes et du respect de l'application des lois, IFAW Royaume-Uni
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW