Au Malawi, débuts prometteurs avec la capture de 9 éléphants

Mardi, Juin 9, 2009
Le Cap, Afrique du Sud

IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux– www.ifaw.org) annonce que la translocation des 60 éléphants programmée pour répondre aux conflits récurrents homme-éléphant dans la région de Phirilongwe, au sud du Lac Malawi, a débuté hier.

"Neuf éléphants dont trois éléphanteaux ont été capturés après avoir été anesthésiés à l'aide de fléchettes. A leur réveil, une fois l’antidote administré, le convoi a pris la direction de la Réserve faunique de Majete située à six heures de route de la zone de capture" a précisé Jason Bell-Leask, Directeur d'IFAW pour l'Afrique australe. IFAW demeure confiant pour les prochaines captures qui devraient se dérouler de manière tout aussi fluide, la capture et le transport des éléphants étant orchestrés par une société de capture sud-africaine, spécialisée dans la manipulation des grands mammifères africains. Celle-ci est reconnue pour son expertise et son approche éthique des méthodes de capture.

IFAW a convenu d’un partenariat avec les autorités du Malawi visant à déplacer les 60 pachydermes au centre d'un violent conflit qui les opposent aux populations locales, dans une région essentiellement peuplée par des villageois pratiquant une agriculture de subsistance, au sud du Lac Malawi. L’expansion démographique a conduit à une destruction de l'habitat naturel des éléphants, les contraignant à se nourrir des cultures ou du contenu des greniers.

"Afin de se protéger de ces invasions et de protéger leurs ressources, les villageois les ont repoussés en ayant recours, pendant des années, à des méthodes cruelles" explique J.Bell-Leask"  "Notre équipe de terrain a rapporté que l'un des éléphants capturés présentait une trompe amputée probablement suite à l’action d’un piège. " 

Selon IFAW, le gouvernement du Malawi a opté pour une solution éthique et pragmatique en choisissant un partenariat lui permettant de déplacer les animaux vers la Réserve faunique de Majete plutôt que de céder à la solution de facilité qu’était celle de leur abattage en masse. Néanmoins, afin de mener à bien cette opération, un travail de sensibilisation préalable a été mené auprès des 30 villages concernés par ces conflits afin de les informer de la translocation et

des mesures de sécurité à respecter lors des captures. Hier, les propos recueillis par nos équipes auprès des communautés locales témoignaient d’un véritable soulagement leur permettant d’envisager l’avenir plus sereinement.

Jason Leask-Bell rappelle que dans toute l'Afrique et l'Asie où ce genre de conflits survient, des approches expertes et raisonnées de la problématique doivent être développées afin de prévenir l’émergence de situations à l’image de celle observée à Phirilongwe." C’est pourquoi IFAW travaille à l’élaboration d’efforts de conservation régionale visant à préserver tant les habitats fauniques que les ressources des villageois, en privilégiant l’identification et l’aménagement de corridors transfrontaliers.

Pour toute information sur la translocation rendez-vous sur le site www.ifaw.org. Mises à jour relatives à l’opération en cours, rendez-vous sur le blog d'IFAW www.animalrescueblog.org.

Post a comment

Contact presse

Céline Sissler-Bienvenu (IFAW, France)
Contact phone:
+03 26 48 29 20
Contact portable :
+06 17 56 10 74
Contact email: