Les manchots prennent l’avion vers le sud pour retrouver la liberté au Brésil

Lundi, Octobre 6, 2008
Pelotas, Brésil
Un peu moins de 400 manchots ont pris leur envol à bord d’un avion militaire Hercules C-130, à destination de Pelotas, dans le sud du Brésil, où ils ont été relâchés dans l'océan qui les a vu naître. IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux – www.ifaw.org ) a aidé l’Instituto Mamíferos Aquáticos (IMA) et les pouvoirs publics brésiliens à sauver des centaines de jeunes manchots de Magellan qui s'étaient mystérieusement échoués sur les plages chaudes de Salvador, à 1.400 kilomètres au nord de Sao Paulo.
Le vol est parti jeudi de Salvador, dans l’état de Bahia, au nord-est du Brésil, et a parcouru 2.500 kilomètres pour atteindre sa destination. A l’atterrissage, la précieuse cargaison de jeunes manchots a été chargée dans des camions, pour passer la nuit au CRAM (Centre de récupération des animaux marins). Le lendemain matin, les oiseaux reposés ont été conduits à la plage de Cassino. Ils ont été relâchés au sein d’un plus petit groupe de manchots adultes, qui avaient été réhabilités après avoir été mazoutés. Les experts espèrent que ces oiseaux plus âgés et plus expérimentés guideront les jeunes vers le sud.

Les manchots de Magellan (Spheniscus magellanicus) se reproduisent en larges colonies dans le Sud de l’Argentine et au Chili, puis ils migrent vers le Nord, jusqu’au Sud-Ouest du Brésil, entre mars et septembre. Selon les experts, un courant d’eau chaude (d’une température supérieure de 1°C à la normale) a poussé les jeunes manchots à poursuivre leur route plus au nord, au-delà de leur territoire habituel, et ils ont été dans l'incapacité de trouver une nourriture adéquate. 

Une foule de badauds enthousiastes a regardé les oiseaux entrer dans l’océan atlantique sud et nager rapidement vers le large.

"Nous sommes enchantés de voir ces manchots entrer dans l’océan en se dandinant et s’offrir une deuxième chance de survie," a déclaré Valeria Ruoppolo d'IFAW. "Des centaines de manchots sont morts lors de cet événement inhabituel. Cependant, de nombreux médias ont souvent lié le réchauffement climatique à la disparition des manchots, mais à ce stade il est impossible de savoir avec certitude pourquoi ces oiseaux se sont échoués.

Les manchots réhabilités portent des bagues sur les palmes. Les informations obtenues sur ces oiseaux bagués et relâchés sont essentielles pour aider les scientifiques à déterminer la réussite de la réhabilitation et mieux connaître leurs habitudes migratoires.

L’équipe d’experts d’IFAW a travaillé avec l’IMA de Salvador de Bahía et l’Instituto ORCA de Vitoria, dans l’état d’Espírito Santo, afin de sauver les manchots. L’IBAMA (Institut brésilien pour l’environnement et les ressources naturelles) a accueilli à bras ouvert l’expertise d’IFAW pour la réhabilitation des manchots échoués dans trois états différents.

Les équipes d’IFAW travaillent en étroite collaboration avec les autorités au sein d’IBAMA afin de les conseiller sur les critères de libération des oiseaux, le baguage et sur les lieux adéquats pour les relâcher, où ils ont des poissons en suffisance pour survivre.

L’expérience d’IFAW dans le domaine de la réhabilitation a sauvé des dizaines de milliers de manchots et pingouins. En 2000, IFAW a aidé à sauvé une espèce entière, en réhabilitant et en relâchant 19.000 manchots du Cap pris dans la marée noire du Treasure, au large de l’Afrique du Sud. Aujourd’hui, l’équipe d’intervention d’urgence d’IFAW, division faune sauvage mazoutée, est largement reconnue comme la meilleure au monde.

Post a comment

Contact presse

Michael Booth (IFAW, Headquarters)
Contact phone:
+1-508-744-2076
Contact email: