En dépit de nouvelles réglementations sur la chasse aux phoques au Canada la cruauté continue

Vendredi, Mars 28, 2008
Charlottetown, Canada
Les experts d’IFAW (Fonds international pour la protection des animaux – www.ifaw.org) viennent de dénoncer les affirmations du gouvernement canadien selon lesquelles une nouvelle condition exigée pour l’obtention de la licence de chasseur, améliorera l'humanité de la chasse commerciale aux phoques du Canada. Ces prétendues "nouvelles" réglementations n'apportent aucun changement réel à la façon dont les phoques peuvent être tués. Elles exigent simplement que les phoques soient saignés à un moment ou un autre "dans la mesure du possible" ou même après que le phoque ait finalement été hissé sur le pont d'un bateau de chasse.
"Après avoir pris connaissance des nouvelles conditions d'octroi de la licence de chasseur, leur insuffisance me laisse sans voix," a déclaré Sheryl Fink, Chargée de recherches auprès d'IFAW. "Le fait que les phoques vivants et conscients soient empalés sur des crochets en acier et hissés dans les bateaux soit encore autorisé, ne permet pas de qualifier ces pratiques de plus humaines."
 
"Cette nouvelle exigence ne reflète en rien les recommandations faites par de nombreux groupes de travail de vétérinaires, qui ont clairement affirmé que les phoques devaient être assommés, puis irréversiblement inconscients, enfin immédiatement saignés afin d’assurer un abattage « humain »", a déclaré S.Fink.
 
"Cette soi-disant nouvelle procédure exige des chasseurs de phoque qu'ils ne saignent les animaux que 'dans la mesure du possible'. Pour le gouvernement canadien, prétendre que les nouvelles exigences reflètent les recommandations des vétérinaires est tout simplement malhonnête," ajoute S.Fink.
 
"Ces 'modifications des règles' sont visiblement conçues pour tromper le monde et lui faire croire que cette chasse, cruelle par nature, peut être rendue humaine et cela pour empêcher l'embargo des produits de phoques qui est envisagé actuellement par la Commission Européenne," a déclaré Robbie Marsland, Directeur d'IFAW Royaume-Uni "Cependant, les Européens ne seront pas leurrés aussi facilement," conclut-il.
 
Rappelons que cette année  275 000 phoques du Groenland vont être abattus. L’an dernier, plus de 224 000 phoques avaient été chassés, dont 98,5% avaient moins de trois mois.
 
Pour tout complément d'informations sur les campagnes menées par IFAW pour mettre un terme à la plus grande chasse aux mammifères marins du monde, rendez-vous sur le microsite http://www.stoppezlachasseauphoque.ca/

Post a comment

Contact presse

Marie-France Lettre (IFAW, Canada)
Contact phone:
+1-613-355-3281
Contact email: