2 éléphants et 1 rhinocéros remis en liberté en Inde

Lundi, Février 25, 2008
Manas, Inde
IFAW (Fonds international pour la protection des animaux- www.ifaw.org) et son organisation partenaire WTI (Wildlife Trust of India), viennent d’annoncer que 2 éléphanteaux et un rhinocéros unicorne d'un an et demi ont été remis en liberté avec succès dans le Parc national de Manas.
Ces animaux, qui avaient été élevés au Center for Wildlife Rehabilitation and Conservation (CWRC), du Parc national Kaziranga ont été déplacés par camion hier jusqu'au Parc national Manas, à  quelque 450 kilomètres. Le Parc national Manas est un site du Patrimoine Mondial situé dans le Nord-Est de l'Inde, où les populations d'animaux sauvages déclinent de manière dramatique depuis plusieurs décennies. IFAW et le WTI collaborent depuis plusieurs années afin de rétablir l'écosystème du parc, notamment par le développement des populations d'animaux menacés. C'est la seconde fois que des éléphants d'Asie, espèce menacée, ont été réhabilités et remis en liberté en Inde. IFAW et le WTI ont déjà relâché 6 éléphants dans le Parc national de Manas ce mois-ci. Le Sri Lanka et le Kenya sont les seuls autres pays qui ont réussi à relâcher dans la nature des éléphants élevés par l'homme. Le rhinocéros unicorne de l’Inde n'est que le quatrième du parc. IFAW et le WTO a déjà déplacé les 3 autres précédemment, et l'espèce est gravement menacée car elle ne compte que 1.700 individus sur la planète.
 
Il a également été annoncé que la surface de terres protégées dans le Parc national Manas avait été triplée. La surface existante à Manas est d'environ 300 kilomètres carrés et l'annonce faite aujourd'hui augmente la taille du parc, en lui ajoutant 950 kilomètres carrés. Manas abrite l'une des populations les plus importantes de Semnopithèque de Gee qui subsiste au monde et c'est la seule région du Nord-Est de l'Inde où l'on trouve encore des Chitals, ou cerfs axis. Manas abrite également d'autres animaux menacés, notamment des calaos, des tigres, des Gaurs et un troupeau d'environ 500 éléphants sauvages.
 
"IFAW, WTI et les gouvernements d'Assam travaillent très durement pour protéger et réhabiliter la faune sauvage," commente A. J. Cady, Directeur des Animaux en Crise et en détresse d'IFAW. "Ce jour marque une nouvelle étape majeure dans notre évolution progressive pour rendre Manas encore plus viable pour les animaux sauvages. Le fait que le gouvernement développe le Parc national Manas pour protéger un habitat précieux est un signe très encourageant."
 
Les 2 éléphants, d' environ 3 ans ont été réhabilités à Kaziranga. Un jeune éléphanteau a été sauvé dans un fossé sur une plantation de thé et l'autre a été secouru après avoir été pris dans la boue et abandonné par son troupeau. Ces deux éléphants et le rhinocéros seront équipés de colliers émetteurs afin de pouvoir surveiller ce qui se passe réellement après leur libération.
 
Actuellement, il ne reste pas plus de 35.000 à 45.000 éléphants d'Asie dans la nature (plus 10.000 en captivité en Asie). On estime à 30.000 le nombre de ces éléphants en Inde.

Les éléphants d'Asie ont été listés à l'Annexe I de la Convention des Nations Unies sur le Commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction (CITES) depuis l'instauration de la Convention en 1975. Ils restent extrêmement menacés par le braconnage et par la fragmentation de l'habitat qui encourage les conflits rampants entre populations locales et éléphants dans l'ensemble du pays. Les "corridors" pour animaux sauvages, d'étroites bandes de territoires qui permettent aux éléphants de se déplacer d'un petit territoire à un autre, sont le moyen qui émerge pour affronter ce problème. Jusqu'ici, 88 corridors pour éléphants ont été identifiés en Inde. Le premier a été sécurisé il y a deux mois à peine. 

A propos du WTI (Wildlife Trust of India)
Le Wildlife Trust of India (WTI), est une organisation à but non lucratif, qui s'est engagée dans des actions d'urgence qui évitent la destruction de la faune sauvage en Inde. Le WTI a été créé en novembre 1998 en réaction à la détérioration rapide de la nature en Inde.
 
IFAW et le WTI ont constitué un partenariat en l'an 2000 afin de renforcer la cause de la conservation de la nature et de la protection animale en Inde. Les deux organismes partagent leur préoccupation vis-à-vis de l'avenir d'un certain nombre d'espèces menacées, notamment l'antilope du Tibet. Par cette collaboration, IFAW et le WTI développent des stratégies destinées à trouver des solutions aux menaces qui pèsent sur la faune en Inde et dans la région environnante. 

Post a comment