Les pays d’Afrique joignent leurs forces pour instaurer une coalition contre le trafic de l’ivoire

Mardi, Février 19, 2008
Bamako, Mali
Les délégués et experts en protection de la faune sauvage de 17 états africains se sont réunis et ont créé officiellement un front uni destiné à sauver l’espèce la plus représentative et la plus précieuse de leurs pays, l’éléphant d’Afrique.
Les délégués rassemblés dans la capitale malienne pendant deux jours ont débattu de la manière dont ils pourraient ouvrir la voie aux éléphants, à la suite des décisions prises lors de la 14ème Conférence des Parties (CdP) de la Convention sur le Commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction (CITES), qui a autorisé la vente d'immenses stocks d'ivoire avant l'instauration d'une suspension du commerce pendant neuf ans. Les états de l'aire de répartition des éléphants sont extrêmement préoccupés par le fait que la mise en circulation de tonnes d’ivoire ne va pas seulement stimuler la demande mais qu’elle va aussi inciter les braconniers à tuer plus d’éléphants.
 
Le Directeur des Parcs nationaux & des réserves de la Biosphère au Mali, M.Bourama Niagate, a reconnu que la protection de cette espèce fondamentale est vitale pour l’écosystème tout comme pour le secteur touristique. Il ne reste que 300 éléphants au Mali, alors qu’avant l’entrée en vigueur du premier embargo international sur le commerce de l’ivoire, en 1989, ils étaient à peu près 800. "Nous devons admettre que la période de repos de neuf ans qui s’annonce ne signifie pas la paix pour les éléphants. Partout, le commerce de l'ivoire est une menace pour les éléphants. La réussite de la protection des éléphants dépend tout d'abord de l'élimination du commerce de l'ivoire."
 
"En outre, si nous voulons que les générations futures profitent de notre plus précieux patrimoine sauvage, nos pays devront collaborer pour formuler et mettre en œuvre des politiques de conservation et de gestion sans consommation," ajoute M.Niagate.
 
Patrick Omondi, Responsable des espèces du Kenya Wildlife Service, convient que c'est un immense travail qui attend la coalition et il espère que d'autres pays où vivent les éléphants s'y engageront également.
 
"J'aimerais appeler de nombreux autres états qui abritent des éléphants sur leur territoire à se joindre à nous et à soutenir les buts et les objectifs de la coalition, notamment le développement du Plan Eléphants.
 
La formation de la coalition vient à point nommé, alors que la contrebande d'ivoire fait la une des médias dans le monde entier. Il y a moins de deux semaines, les autorités namibiennes ont saisi 13 défenses d’éléphants, pour un total de 200 kg d’ivoire, représentant la mort de sept éléphants. Au cours de la même période, les autorités kenyanes ont saisi 80 kg d'ivoire brut et sculpté à l'aéroport international de Nairobi. Plus au Sud, au Zimbabwe, la police a arrêté 11 braconniers soupçonnés d’avoir tué 15 éléphants en deux semaines dans le parc national Hwange. De même, au Cameroun, la CRTV (Cameroon Radio Television) a signalé qu’un réseau de braconniers avait été démantelé dans le Sud du pays, permettant la confiscation de 20 défenses. Tous ces incidents se sont déroulés en moins de deux semaines.
 
"C'est une occasion cruciale dans le monde de la conservation des éléphants," remarque Michael Wamithi, Responsable du programme global des éléphants pour IFAW. "De nombreux pays d'Afrique se sont unis et ont essentiellement proclamé qu'ils ne supporteront plus que leur faune sauvage continue d'être décimée."
 
"Le commerce rampant qui prévaut en Asie tient une grande part dans la persistance de la violence," affirme résolument M.Wamithi. La première étape est de rejeter tout partenariat commercial avec la Chine."
 
En 2005 et 2006, IFAW a mené des enquêtes sur la réglementation du commerce de l'ivoire en Chine. Ces rapports ont conclu que les mécanismes de contrôle du commerce domestique en Chine sont loin d'être adéquats et qu'il est impossible de s'assurer que la poursuite du commerce de l'ivoire ne nuira pas aux populations des éléphants d'Afrique et d'Asie.

Post a comment