Une équipe d’IFAW chargée par la Russie d’évaluer les dégâts des naufrages pétroliers en mer noire

Vendredi, Novembre 16, 2007
Yarmouth le Port, Mass.
Les fonctionnaires russes de l’Environnement ont demandé à une équipe d’IFAW (Fonds international pour la protection des animaux -  www.ifaw.org) d'évaluer l'impact sur la faune et la flore des déversements pétroliers en Mer Noire.
Au début de cette semaine, plusieurs bateaux ont coulé ou se sont échoués lors d’une violente tempête dans le Détroit de Kertch, une voie navigable étroite reliant la Mer Noire et la Mer d'Azov. Le Volganeft-139, un bateau-citerne, s’est brisé en deux, laissant échapper quelque 2000 tonnes de pétrole brut. Les fonctionnaires chargés de l’évaluation des dégâts estiment que cela pourrait être le plus grand désastre environnemental dans la région depuis des années. 
 
"Les dégâts sont si importants qu’ils peuvent à peine être évalués. Cela peut être qualifié de catastrophe écologique," a dit Alexandre Tkachyov, le gouverneur de Krasnodar dans la région de la Mer Noire russe, selon l'agence de presse Interfax. "Trente mille oiseaux sont morts et il est impossible de compter le nombre de poissons touchés par la marée noire ».
 
Dans les jours à venir, l'équipe d’IFAW évaluera l'impact de cette catastrophe sur la faune et la flore dans ce secteur et déterminera quel type de réponse immédiate doit être apportée pour restaurer la vie sauvage.
 
"L'équipe d’IFAW spécialiste des « marées noires » travaillera avec des fonctionnaires russes pour les conseiller sur les mesures qui peuvent être prises pour sauver les animaux affectés," a dit A.J. Cady d’IFAW. "C'est une énorme marée noire qui aura un impact écologique pendant de très longues années."
 
D’après les dernières nouvelles, environ 100 ouvriers dans le secteur côtier d'Ilyich étaient sur les plages utilisant des pelles et un bulldozer pour nettoyer le sable des galettes de pétrole. Des oiseaux mazoutés se sont échoués sur les rivages voisins. Quelque 1 000 râles d’eau, une espèce d'oiseau des marécages, se sont entassés sur la plage, incapables de voler, leurs plumes couvertes de pétrole. Certains étaient incapables de se tenir debout. Les ouvriers chargés du nettoyage ont déclaré que des chiens sauvages avaient profité de la condition des oiseaux pour les attaquer. Un journaliste de Reuters a retrouvé sur la plage un certain nombre d’oiseaux avec la tête arrachée.

Post a comment

Contact presse

Bernard Derty (IFAW, France)
Contact phone:
+06 08 30 16 17
Contact email:

Nos experts

Conseiller principal en matière de programmes
Conseiller principal en matière de programmes
Brian Sharp, Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Dr. Ian Robinson, Vice-président, programmes et opérations internationales
Vice-président, programmes et opérations internationales
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Vétérinaire, Docteur
Vétérinaire, Docteur
Katie Moore, Directrice du programme Interventions d’urgence
Directrice du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Valeria Ruoppolo, Vétérinaire d’IFAW
Vétérinaire d’IFAW
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW