Le Cameroun et Hong Kong récompensés par Interpol

Jeudi, Juin 7, 2007
La Haye, Pays-Bas
Les représentants des agences chargées de l'application des lois de protection de la faune sauvage du Cameroun et de Hong Kong (Chine) ont été honorés hier soir par Interpol en reconnaissance de leur coopération lors de l'enquête qui a été menée au sujet de la cache de 3.900 kg d'ivoire sortis en fraude du Cameroun et saisis à Hong Kong en mai 2006.
Le Prix de l'Ecomessage décerné par Interpol est accompagné d'un autre prix sponsorisé par IFAW (Fonds international pour la protection des animaux – www.ifaw.org) d'une valeur de 30.000$ (22.500€).
 
"En reconnaissant le Cameroun et Hong Kong comme les lauréats du prix 2007, Interpol souhaite montrer qu'en utilisant le système Ecomessage, ces agences ont été directement responsables du démantèlement d'une organisation importante se livrant à un trafic illégal portant sur de grandes quantités d'ivoire brut d'Afrique vers l'Asie du Sud-est," a déclaré Peter Younger, Responsable du Programme d'Interpol sur la criminalité à l'encontre de la faune sauvage. "Leur volonté de fournir des informations et une somme appréciable de données a permis au Secrétariat Général d'Interpol de réaliser une analyse qui a révélé la profondeur et l'ampleur de la structure de cette organisation. Ces informations seront extrêmement précieuses pour un certain nombre de pays membres qui les utiliseront pour appliquer la loi et mieux combattre le commerce illicite de l'ivoire."
 
Cette récompense a été décernée lors d'une réception officielle organisée à La Haye par l'Allemagne, qui occupe actuellement la Présidence de l'Union Européenne, et à l'occasion de la 14ème assemblée de la Conférence des Parties de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES).
Ecomessage a été conçu par Interpol au cours des années 1990. Il s'agit d'un système de collecte de données destiné à améliorer le partage des informations concernant les infractions à l’encontre des animaux sauvages entre les organismes internationaux chargés de faire appliquer la loi dans ce domaine. Il permet de faciliter la transmission des données les plus sensibles au Secrétariat général d’Interpol, situé à Lyon (France).
 
IFAW parraine le Prix de l'Ecomessage et a collaboré avec Interpol sur la réalisation d'un guide sur l'Ecomessage.
Interpol et IFAW distribuent tous deux un dossier Ecomessage contenant des informations et instructions sur la façon de collecter les données dans les quatre langues de travail d’Interpol (anglais, arabe, espagnol et français) à toutes les autorités responsables de la gestion de la CITES et à un certain nombre d’agences responsables de la mise en œuvre de la loi sur la faune sauvage dans le monde.
 
Le Kenya, lauréat du premier prix de l'Ecomessage en 2004, a utilisé l’argent pour mettre en œuvre un programme de formation à l'application de la réglementation pour le personnel de l'agence.

Post a comment