IFAW & Greenpeace à Jacques Chirac : Soyez ferme face au Premier ministre japonais !

Vendredi, Janvier 12, 2007
Paris
Lors de la visite du Premier ministre japonais à l’Elysée ce vendredi soir 19h dans le cadre d’une tournée européenne, IFAW (Fonds international pour la protection des animaux - www.ifaw.org) et Greenpeace attendent de Jacques Chirac des mots forts pour réaffirmer son opposition à la chasse à la baleine. En effet, comme chaque hiver, le Japon a lancé sa campagne de massacre dans le sanctuaire de l’océan austral.
Quelques 935 petits rorquals et 10 rorquals communs figurent cette année au tableau de chasse japonais ; ils vont s'ajouter aux 9 000 baleines déjà tuées par le Japon depuis l’entrée en vigueur du moratoire sur la pêche commerciale de 1986.
 
Pour Aurèle Clémencin, en charge de la campagne Baleines à Greenpeace France : « La chasse des baleines doit cesser ! Face à  M. Abe, M. Chirac, a l’occasion de réaffirmer son engagement en faveur de la défense de la biodiversité en signifiant l'opposition de la France et de la communauté internationale à cette pratique barbare et absurde. Il doit aussi souligner son absence totale de justification. C’est le sens de la lettre que nous lui avons adressée. »
 
La science n'a rien en effet à gagner du programme pseudo scientifique japonais : « l’échantillon » prélevé depuis 1986 n’a curieusement pas donné lieu à la moindre publication validée par la Commission Baleinière Internationale (CBI).
 
Pour le porte-parole de IFAW France, Bernard Derty, «La volonté japonaise de déguisement de sa chasse commerciale en activité scientifique est une insulte à la science moderne.  Le Japon, au lieu d’inonder de yens les pays pauvres pour qu’ils votent la reprise de la chasse à la CBI, devrait plutôt promouvoir l’écotourisme. L’observation des baleines est une solution gagnante à tous coups pour les baleines et pour les hommes ; elle peut apporter d’immenses opportunités économiques aux communautés côtières du monde entier.»
 
Quant aux arguments japonais invoquant des populations trop abondantes de baleines et leur responsabilité dans la diminution des ressources halieutiques, ils n’ont jamais été pris au sérieux par aucun scientifique. « Le petit rorqual est une espèce en danger pour laquelle le sanctuaire austral joue un rôle essentiel de protection », rappelle Aurèle Clémencin.
 
Par ailleurs, le déclin de la demande de cette viande sur le marché japonais est palpable. Les jeunes n’en consomment pas. 86 % des japonais n’en ont jamais consommé. Par conséquent, l’Institut pour la recherche sur les cétacés (ICR), responsable de la chasse « scientifique », a sur les bras plus de 5000 tonnes de surplus surgelés dont une partie finira en pâté pour animaux de compagnie.
 
Ni légitimité scientifique, ni intérêt économique… M. Chirac serait alors inspiré de discuter avec M. Abe des prétendues bases culturelles ou idéologiques de cette pratique car, là encore, selon un sondage d'opinion, 69% des japonais se déclarent opposés à la chasse dans les eaux de l'Océan Austral. M. Chirac peut donc affirmer son opposition à ces opérations barbares tout en continuant à apprécier la culture du Japon et ses habitants.
 
L’Esperanza sera par ailleurs début février dans l'Océan Austral pour s’interposer une nouvelle fois entre les harpons et leurs cibles. Cette mobilisation est d’ores et déjà relayée par le nouveau site http://whales.greenpeace.org. Face à la politique japonaise, les pays en faveur de la conservation doivent faire pression dans l’urgence pour faire arrêter la chasse.

Post a comment

Contact presse

Bernard Derty (IFAW, France)
Contact phone:
+33 (0) 6 08 30 16 17
Contact email:

Nos experts

Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Dr. Ralf (Perry) Sonntag, Directeur national Allemagne
Directeur national Allemagne
Isabel McCrea, Directrice régionale Océanie
Directrice régionale Océanie
Représentante d’IFAW au Japon
Représentante d’IFAW au Japon
Patrick Ramage Directeur du programme Baleines
Directeur du programme Baleines
Robbie Marsland, Directeur régional, Royaume-Uni
Directeur régional, Royaume-Uni