« Vous voulez mettre fin à la cruauté, alors il faut interdire la chasse » répond IFAW

Vendredi, Septembre 15, 2006
Ottawa, Canada
Selon les experts d’IFAW (Fonds international pour la protection des animaux www.ifaw.org), les appels lancés cette semaine par le premier ministre de Terre-Neuve et Labrador, M. Danny Williams, et le ministre fédéral des pêches, M. Loyola Hearn, pour faire interdire l’utilisation de gourdins et de hakapiks lors de la chasse canadienne annuelle aux phoques n’est qu’un écran de fumée qui détourne l’attention du vrai problème, la cruauté de la chasse.
« Le premier ministre Stephan Harper devra interdire une fois pour toutes la chasse aux phoques, si le gouvernement du Canada veut vraiment mettre fin à la cruauté de la chasse aux phoques », a déclaré M. Olivier Bonnet, directeur du bureau canadien d’IFAW. Et de poursuivre : « S’ils croient que la chasse aux phoques ne pose pas de problème, ils devraient regarder nos images vidéo. »

Depuis la fin des années 1960, IFAW a documenté la chasse aux phoques, et ses experts ont été, eux-mêmes, témoins de la cruauté de l’utilisation des hakapiks et des carabines. IFAW a filmé la mort d’un phoque sur lequel on avait tiré plus de dix fois, ainsi que de phoques blessés par balle, saignant à mort sur la glace ou dans l’eau. C’est là une illustration éloquente de la cruauté de cette méthode. Tous les ans, deux-tiers des phoques tués au large des côtes atlantiques du Canada le sont par des carabines.

« Ces chasseurs de phoques sont des pêcheurs qui vont à la chasse quelques jours par an munis d’un fusil, ce ne sont pas d’excellents tireurs, n’ayant pas eu de formation. Ils font subir ainsi de longues souffrances et une agonie douloureuse aux phoques. » dit M. Bonnet.

Les tentatives de réhabilitation de « l’image » de la chasse par le ministre Loyola Hearn et le premier ministre Danny Williams arrivent quelques semaines après l’invitation lancée aux députés européens par le ministre fédéral des Pêches et Océans à venir observer la chasse.

« C’est là une tentative désespérée pour donner une autre image de la brutalité de la chasse aux phoques du Canada » dit M. Bonnet. « Mais rien ni personne ne pourra cacher la brutalité et la cruauté de cette chasse, ni les députés européens, ni les Canadiens, ni le reste du monde. »

Pour en savoir plus sur les initiatives d’IFAW visant à mettre fin à la chasse annuelle commerciale canadienne qui s’attaque à quelque 325 000 phoques, veuillez vous rendre aujourd’hui sur : www.ifaw.org.

Post a comment

Contact presse

Olivier Bonnet (IFAW, Canada)
Contact phone:
+1-613-241-3982