Pas de glace, pas de chasse

Lundi, Février 13, 2006
OTTAWA
Le Fonds international pour la protection des animaux (www.ifaw.org) réclame au  nouveau gouvernement fédéral conservateur d’agir avec précaution et d'annuler pour cette année la chasse aux phoques du Groenland qui se déroule dans le Golfe du St. Laurent et sur le "Front", au large des côtes de Terre-Neuve et du Labrador, en cas d'absence ou d'insuffisance de glace pour la mise bas des phoques.
"La mise bas des phoques du Groenland et les premiers mois de vie des bébés dépendent de la stabilité de la plate-forme glaciaire. Lorsque la glace ne couvre pas la surface habituelle, ou lorsqu'elle est exceptionnellement fine, la mise bas et l'allaitement sont dramatiquement compromis et un grand nombre de bébés phoques meurent," a déclaré le Dr. David Lavigne, conseiller scientifique d'IFAW. Le Dr. Lavigne est un expert de renommée internationale dans le domaine des mammifères marins, il étudie les phoques du Groenland depuis 30 ans. "Combiner l'absence de glace avec la chasse aux phoques pourrait entraîner la perte de presque tous les bébés nés cette année dans le Golfe et peut-être aussi sur le Front."

« Cela n'a aucun sens de chasser les phoques du Groenland lorsqu'il est évident qu'un grand pourcentage de bébés mourront à cause du mauvais état de la glace. Nous devons agir avec précaution » a confirmé le Dr. Lavigne.

Environnement Canada prévoit que les températures resteront un certain temps au-dessus de la normale et qu'il n'y aura pas ou peu de glace en février et mars dans le Golfe du St. Laurent, et moins de glace que d'habitude sur le "Front", où des centaines de milliers de bébés phoques naissent chaque année à la mi-mars.

En 2002, mauvaise année pour la glace, les scientifiques missionnés par le gouvernement canadien supposent que les trois quarts (75%) des bébés phoques sont morts à la suite du mauvais état de la glace. En 1998 et 2000, ils ont estimé qu'un quart des bébés étaient morts du fait de l'absence de glace avant le début de la chasse.

La Loi canadienne sur les océans (Canada’s Ocean Act) prescrit l'application du principe de précaution pour la gestion de nos pêcheries. Cependant, le modèle actuel de gestion du Département des pêches et océans (DPO) n'aborde pas de manière adéquate les risques liés à de mauvaises années de glace, telle que celle prévue cette année. Cela sera la septième mauvaise année de glace depuis 1996. L'annulation de la chasse aux phoques en l'absence de glace évitera aussi l'extrême cruauté constatée lors d'une autre mauvaise année, 1981.

"C'est une opportunité accordée très tôt au nouveau gouvernement Conservateur de démontrer sa grande capacité à gérer la pêche, après des années de débâcle et d'incompétence," a suggéré Olivier Bonnet, Directeur d'IFAW Canada. "C'est logique à la fois pour des raisons de conservation et de protection des animaux, et cela prouverait la signification véritable du mot conservateur."

Post a comment

Contact presse

Ingrid Nielsen (IFAW, Canada)
Contact phone:
+1 (613) 241-3982 ext. 225
Contact email: