La stratégie maritime européenne n'est pas prête à la manœuvre

Lundi, Octobre 24, 2005
Bruxelles, Belgique
Les associations écologistes BirdLife International, Greenpeace, IFAW, Oceana, Seas At Risk, WWF, the Fisheries Secretariat et le Bureau Européen de l'Environnement (EEB) ont critiqué la proposition de la Commission européenne en vue d'une Directive-cadre marine, la jugeant désespérément inadéquate. Ces groupes regrettent qu'elle ne contienne aucun engagement exécutoire destiné à protéger les mers européennes et qu'elle n'exploite pas la législation existante.
La surpêche sévissant de manière chronique dans les eaux de l'UE (38 stocks sur 43, par exemple le cabillaud, l'anchois, l'aiguillat, le lançon équille, seraient victimes de la surpêche), et avec des centaines de milliers de tonnes de pétrole déversées chaque année dans les eaux européennes, la protection des habitats marins et de la biodiversité est essentielle pour l'avenir des écosystèmes marins et du secteur de la pêche.

La proposition soumise aujourd'hui devait combler un vide de la politique environnementale européenne, qui reste centrée sur la terre. Elle était destinée à promouvoir la protection et le rétablissement des écosystèmes marins, à soulager les impacts de la pollution, et encourager l'utilisation durable des ressources marines. Cependant, le texte de la Commission ne répond pas aux attentes. Il revient donc maintenant au Parlement Européen et aux Etats Membres de définir des objectifs ayant force exécutoire, et notamment de définir clairement ce qu'est une mer saine.

Post a comment

Contact presse

Saskia Richartz, EU Marine Policy Director, Greenpeace European Unit
Contact phone:
+32.495 290028
Contact email: