IFAW et son partenaire KWS dévoilent leurs plans de relance des opérations du parc Tsavo

Jeudi, Septembre 22, 2005
Nairobi, Kenya
Moody Awori, Vice Président du Kenya, a dévoilé  un programme de réhabilitation de 1,25 millions de dollars soutenu par IFAW (Fonds international pour la protection des animaux  – www.ifaw.org), afin de relancer le fonctionnement normal du parc, la recherche et l'éducation, et la sécurité des animaux sauvages dans le cadre de l'écosystème de Tsavo.
Le partenariat IFAW-KWS apportera son aide à l'achat de véhicules pour les patrouilles de sécurité, ainsi que pour la gestion des conflits entre populations et faune sauvage, développera et entretiendra le réseau routier, construira des logements pour les gardes du parc, instaurera et rénovera les bases de sécurité, et achètera des systèmes de radiocommunications, entre autres, dans la vaste région qui est considérée comme le seul habitat viable dans l'avenir au Kenya pour la faune sauvage.

S'exprimant lors du lancement du projet au siège social du Service de la faune du Kenya (Kenya Wildlife Service – KWS) à Nairobi, M.Awori a déclaré que Tsavo est le seul parc disposant de suffisamment d'espace, et de pâtures, pour accueillir une grande diversité d'espèces et de grands nombres d'animaux sauvages, ajoutant que la conservation était le moyen idéal d'utilisation des terrains pour les régions semi-arides. "Nous ne devons donc nous épargner aucun effort, et n'économiser aucune ressource, pour continuer à faire de ces deux régions un sanctuaire sûr pour notre faune sauvage," a-t-il déclaré.

Fred O’Regan, Directeur général d'IFAW, tout en encourageant le gouvernement et le secteur de l'entreprise kenyan à visiter le Parc national Meru, où IFAW vient de conclure avec succès un projet de réhabilitation sur cinq ans, le confirme, "IFAW soutient la philosophie selon laquelle la faune sauvage kenyane est un patrimoine national, qui doit être conservé et protégé essentiellement pour ses valeurs culturelles, éducatives et esthétiques. IFAW cherche à encourager le développement d'un réseau global de bonnes volontés afin de concentrer le soutien à des partenaires tels que le Service de la faune kenyan et d'autres institutions de ce type intervenant dans le secteur de la faune sauvage, qui s'impliquent dans les projets de conservation."

Le président du Conseil de Surveillance de KWS, M. Daniel Ndonye, tout en se félicitant de l'initiative d'IFAW, a demandé qu'elle soit suivie par d'autres urgences en matière de développement, en déclarant que Tsavo, bien national, était confronté à des défis très variés. "Les malfaiteurs, les chasseurs de viande de brousse et les conflits entre les hommes et les animaux sauvages font peser une menace sérieuse sur la biodiversité au sein de cet écosystème. Pour gérer ces menaces, le KWS a besoin de rangers, de carburant, d'avions et de véhicules adaptés au terrain afin d'améliorer l'efficacité des patrouilles et des opérations de lutte contre le braconnage," a-t-il déclaré.

Le partenariat entre IFAW et le KWS à Tsavo portera sur six grands domaines: amélioration du fonctionnement et des infrastructures élémentaires du parc; application de la loi; résolution des conflits entre populations et animaux sauvages; recherche; éducation à la conservation et faire bénéficier la population locale à travers les projets de développement

Tsavo, qui se situe à environ 300 kilomètres de Nairobi se divise en deux parcs: Est et Ouest. Ils occupent environ 52% de l'ensemble des surfaces protégées du Kenya, et environ 3,9% de la surface totale du territoire. Réservés dès 1948 à la préservation de la faune et de la flore sauvages, les deux parcs abritent la plus grande population d'éléphants et de rhinocéros du Kenya, ainsi que plus de 60 espèces de mammifères et 400 espèces d'oiseaux. Du fait de ses dimensions (21.000 kilomètres carrés), de son isolement et de sa proximité de la frontière somalienne, Tsavo se trouve confronté à des menaces énormes en termes de braconnage.

Si le KWS assure la sécurité du parc Tsavo et des animaux qu'il abrite, il sera ensuite possible de juger de sa réussite globale en matière de conservation et gestion de la faune.

FIN

Post a comment

Contact presse

Elizabeth Wamba (IFAW, East Africa)
Contact phone:
+254 20 3870540
Contact portable :
+254 722 882124
Contact email: