Le Canada donne le coup d’envoi de la chasse annuelle aux bébés phoques

Mardi, Mars 29, 2005
Charlottetown, Canada
Au Canada, la chasse annuelle aux bébés phoques vient de commencer aujourd’hui, annonce IFAW (Fond International pour la Protection des Animaux, www.ifaw.org).  Dans les semaines à venir, jusqu’à 319 500 bébés phoques seront tués pour leur fourrure. Cette chasse qui a lieu tous les ans au Canada est la plus importante au monde, en matière de mammifères marins ; le quota de phoques tués sur trois ans atteint presque un million d’animaux. D’après les statistiques fournies par le gouvernement canadien, l’an dernier 365 971 phoques ont été tués dont 96,6 % avaient moins de 3 mois. Les phoques sont dépecés et leur fourrure est ensuite cédée aux revendeurs alimentant le marché de la mode.
Le Président d’IFAW, Fred O’Regan, déclare que “les gens pensent par erreur que le Canada a cessé de chasser les bébés phoques il y a quelques décennies. Cette chasse moderne et commerciale est encore plus importante qu’elle ne l’était il y a 50 ans”.

Au printemps, la population de phoques du Groenland de tout l’Atlantique nord-ouest migre jusqu’à la côte orientale de Terre-Neuve pour s’accoupler, mettre bas et nourrir les petits. Début mars, c’est un des plus beaux spectacles animaliers que ces milliers de phoques nés offrent sur la banquise immaculée de l’Est canadien.

La chasse débute fin mars dès que les bébés phoques sont sevrés et commencent à muer. La loi permet de tuer les jeunes dès lors qu’ils commencent à perdre leur doux pelage blanc, c’est-à-dire quand ils ont entre 12 et 14 jours.
 
IFAW est le seul organisme au monde qui observe en continu et témoigne de cette chasse chaque année. Depuis 36 ans, IFAW propose aux médias et pouvoirs publics du monde entier d’assister à la chasse sur le terrain. Cette année, ce sont des parlementaires européens et médias internationaux qu’IFAW emmène sur la banquise.
 
La communauté internationale est épouvantée par la cruauté de cette chasse aux bébés phoques. L’Italie, la Belgique et les Pays-Bas s’opposent à ce massacre par une loi bannissant les produits dérivés de phoque ; les États-unis et le Conseil Européen émettent des résolutions condamnant la chasse. Aux États-unis, les phoques et autres mammifères marins sont protégés depuis 1972 par la Loi de Protection des Mammifères Marins.

Post a comment

Contact presse

Chris Cutter (IFAW, Headquarters)
Contact phone:
+1 (508) 737 4623
Contact email: