Jomo Kenyatta, l’aéroport kenyan numéro un des saisies d’ivoire

Jomo Kenyatta, l’aéroport kenyan numéro un des saisies d’ivoire
Jeudi, 9 Juin, 2016
Nairobi, Kenya

Dix-sept pour cent de l'ivoire illégal saisi dans le monde au cours des sept dernières années l’a été à l'aéroport international Jomo Kenyatta, au Kenya. Selon un rapport publié par l'Association du transport aérien international (IATA) au cours de sa 72e assemblée générale annuelle à Dublin, 51 des 289 saisies d'ivoire ont été effectuées à l'aéroport de Nairobi, le plus fréquenté de l’Afrique de l'Est, véritable hub de transport à l’échelle continentale et internationale.

Ces résultats ne signifient pas que la perte d'espèces sauvages à travers le trafic ou l'abattage des éléphants se poursuive sans relâche au Kenya, mais suggèrent plutôt qu'une grande partie des produits du trafic de faune sauvage est acheminée via l'aéroport principal du Kenya. En avril, le Kenya a détruit 105 tonnes d'ivoire, la plus grande quantité jamais détruite au monde, initiative par laquelle le pays envoyait un message fort selon lequel l'ivoire n’a de valeur que pour les éléphants.

Compte tenu du niveau de la criminalité à l’encontre de la faune sauvage qui prévaut actuellement dans le monde, il est nécessaire d'améliorer la collecte d’informations et les enquêtes pour rompre la chaîne du trafic de faune sauvage. » déclare James Isiche, Directeur régional Afrique orientale d'IFAW. "Les efforts doivent également être accrus pour améliorer la capacité de collaboration entre les agences d'application de la loi pour arrêter les trafiquants d'espèces sauvages. C’est ainsi que nous collaborons avec le Kenya Wildlife Service (KWS) sur le projet TenBoma afin de faire travailler ensemble les communautés et les acteurs de la lutte anti- braconnage et du renseignement, ainsi qu'INTERPOL et d'autres agences d'application de la loi dans le monde entier. IFAW travaille à cette fin aussi avec les pays d'Afrique, d’Europe et d'Asie qui sont des pays d'origine, de transit et de consommation des produits de la faune grâce à des ateliers de renforcement des capacités destinés aux agents d'application de la loi " a-t-il ajouté.

La majeure partie de l'ivoire de contrebande est destinée à l'Asie, en particulier à la Chine, où cet « or blanc » tant convoité a connu une augmentation considérable de sa valeur en tant que véhicule d'investissement. La disponibilité limitée de l'ivoire légal en Chine provenant de la vente de stock en Afrique australe en 2008 a stimulé la demande en encourageant le commerce illégal de l'ivoire et le braconnage des éléphants pour répondre aux besoins du marché.

Brassant plusieurs milliards d’euros par an, le trafic de la faune sauvage est l'une des activités criminelles organisées d’envergure internationale les plus lucratives au monde. Ce trafic côtoie le trafic de drogue, le blanchiment d'argent et la contrefaçon. Dans son rapport la Nature du crime, préfacé par Nicolas Hulot, alors Envoyé spécial du Président de la République pour la protection de la planète, et Laurent Fabius, alors Ministre des Affaires étrangères, IFAW rappelle la menace que représente le trafic pour les animaux tels que l’éléphant, le rhinocéros mais aussi pour les êtres humains.

Fin

Note aux rédacteurs:

Contact:

Jacqueline Nyagah (IFAW Afrique orientale) – Mobile: +254 734 929293;

Email: jnyagah@ifaw.org

À propos d'IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux)

Fondé en 1969, IFAW sauve les animaux en détresse tout autour du globe. Grâce à des projets dans plus de 40 pays, IFAW vient en aide à tout animal le nécessitant, œuvre pour prévenir la cruauté envers les animaux et plaide pour la protection des animaux sauvages et de leurs habitats. Pour plus d'informations, visitez notre site web : www.ifaw.org. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

 

Post a comment

Contact presse

Jacqueline Nyagah, (IFAW, East Africa)
Contact portable :
+254 734 929293
Contact email:

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique