Appel pour une interdiction du commerce de l'ivoire dans l'UE

Appel pour une interdiction du commerce de l'ivoire dans l'UE

Les éléphants sont dans une situation dramatique.

La survie des éléphants à l'état sauvage est menacée par l'existence du commerce légal d'ivoire. Tous les ans, environ 20 000 éléphants meurent pour leur ivoire.

L'ivoire est toujours en vente dans beaucoup de pays de l'Union européenne, que ce soit sur des marchés, lors de ventes aux enchères, chez des antiquaires ou en ligne. Il s'avère que l'UE en est le premier territoire exportateur vers la Chine et Hong Kong.

Depuis mai 2017, la France en a restreint le commerce sur son territoire mais de nombreuses dérogations offrent des failles exploitables par les trafiquants.

En mai 2017, la Commission européenne a adopté des directives invitant les États membres à arrêter de délivrer, à compter du 1er juillet 2017, des documents d’exportation pour l’ivoire brut, exception faite des échantillons pour la science et l’éducation comme ceux qui se trouvent dans les collections des musées. IFAW salue les efforts réalisés, mais il est urgent de prendre des mesures supplémentaires.

Tous les citoyens européens doivent montrer au commissaire pour l'environnement de l'UE et à leur ministre respectif chargé des questions environnementales qu'ils se sentent concernés par le sort des éléphants. Rejoignez-nous et demandez, vous aussi, une interdiction de l'ivoire au niveau européen.

Nous vous avons préparé un modèle d'e-mail. Pour plus d'efficacité, vous êtes libre de le personnaliser. Cependant, assurez-vous de rester courtois.

Nous transmettrons ensuite toutes les signatures de nos soutiens européens à Karmenu Vella, le commissaire européen pour l'Environnement et à Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire. Alors, faites entendre votre voix !

En participant à cette mobilisation en ligne, vous avez conscience que votre email est transmis à la cible de la pétition.

Agissez

Les éléphants sont dans une situation dramatique.

La survie des éléphants à l'état sauvage est menacée par l'existence du commerce légal d'ivoire. Tous les ans, environ 20 000 éléphants meurent pour leur ivoire.

L'ivoire est toujours en vente dans beaucoup de pays de l'Union européenne, que ce soit sur des marchés, lors de ventes aux enchères, chez des antiquaires ou en ligne. Il s'avère que l'UE en est le premier territoire exportateur vers la Chine et Hong Kong.

Depuis mai 2017, la France en a restreint le commerce sur son territoire mais de nombreuses dérogations offrent des failles exploitables par les trafiquants.

En mai 2017, la Commission européenne a adopté des directives invitant les États membres à arrêter de délivrer, à compter du 1er juillet 2017, des documents d’exportation pour l’ivoire brut, exception faite des échantillons pour la science et l’éducation comme ceux qui se trouvent dans les collections des musées. IFAW salue les efforts réalisés, mais il est urgent de prendre des mesures supplémentaires.

Tous les citoyens européens doivent montrer au commissaire pour l'environnement de l'UE et à leur ministre respectif chargé des questions environnementales qu'ils se sentent concernés par le sort des éléphants. Rejoignez-nous et demandez, vous aussi, une interdiction de l'ivoire au niveau européen.

Nous vous avons préparé un modèle d'e-mail. Pour plus d'efficacité, vous êtes libre de le personnaliser. Cependant, assurez-vous de rester courtois.

Nous transmettrons ensuite toutes les signatures de nos soutiens européens à Karmenu Vella, le commissaire européen pour l'Environnement et à Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire. Alors, faites entendre votre voix !

En participant à cette mobilisation en ligne, vous avez conscience que votre email est transmis à la cible de la pétition.

Karmenu Vella, Commissaire européen pour l'Environnement, les Affaires maritimes et la Pêche
Nicolas Hulot, Ministre de la Transition écologique et solidaire