VIDÉO : le spectaculaire sauvetage d’un phoque emprisonné dans un filin de bouée au large de Cap Cod aux Etats-Unis

Dans cette vidéo (en anglais) brève et émouvante une équipe du programme de Sauvetage et de recherche sur les mammifères marins du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) libère un phoque prisonnier d’un filin de bouée, au large de CapCod, aux Etats-Unis.

~~~

Nous étions installés à l’occasion de la réunion matinale que nous tenons chaque semaine quand j’ai soudain reçu un appel de la police environnementale du Massachusetts (MEP) sur la ligne dédiée aux échouages d’animaux. L’un de leurs officiers était en patrouille dans la baie de Pleasant Bay, au large de Chatham, et avait repéré un phoque emmêlé dans le filin reliant une bouée à un casier de pêche.

Après avoir récolté toutes les informations nécessaires et raccroché, je me suis tourné vers les autres membres de l’équipe et leur ai glissé : « On dirait bien que la journée va être mouvementée… »

L’enchevêtrement dans du matériel de pêche, des filets et des débris marins constitue l’une des principales causes de mortalité chez les mammifères marins.

Loin d’être anodins, ces incidents peuvent en effet coûter la vie aux animaux pris au piège : ne pouvant se libérer, ces derniers se retrouvent incapables de nager, de se nourrir et de fuir d’éventuels prédateurs.

Mais cette fois, nous n’avions pas affaire à un cas « classique » : le phoque nageait en pleine mer, tirant avec lui le casier, relié au filin de bouée enroulé autour de son cou. Voilà qui compliquait quelque peu les choses.

Le filin était tellement serré que le pauvre animal peinait à remonter à la surface pour respirer. Il nous fallait donc commencer par l’attraper avant de pouvoir le libérer, ce qui n’a rien d’évident lorsque l’on se trouve en plein milieu d’une baie.

Après notre arrivée sur les lieux, Kathryn, ma collaboratrice, deux volontaires d’IFAW et moi-même avons rapidement pu localiser le phoque en suivant les indications de l’officier de la MEP resté sur place.

Nous avons observé le comportement de l’animal, calculé les intervalles avec lesquels il remontait à la surface et évalué la gravité de la situation ainsi que la quantité de matériel de pêche qu’il tirait avec lui.

Après avoir échafaudé notre plan de capture, nous nous sommes servis d’outils spécifiques pour saisir le casier alors que le phoque passait à proximité du bateau. Une fois en possession du casier, nous avons pu maîtriser l’animal et le hisser à bord.

Heureusement pour nous, le phoque n’avait pas encore atteint sa taille adulte et nous avons donc pu l’immobiliser convenablement pour couper le filin de la bouée sans heurt.

Nous pensons que ce phoque ne traînait pas son fardeau depuis bien longtemps, car la peau du cou n’était pas encore écorchée. Souvent, lorsque les animaux sont prisonniers depuis plusieurs mois, le filin lacère la peau et les couches de graisse, ce qui rend les opérations de sauvetage beaucoup plus compliquées.

Après avoir débarrassé l’animal de ses entraves et vérifié son état de santé, nous avons pu le remettre à l’eau, entièrement libre.

Cette opération difficile a pu être menée à bien grâce aux efforts, à la coordination et à la communication de tous les membres de notre équipe.

Le tout saupoudré d’un soupçon de chance, ce qui ne fait jamais de mal…

CT Harry

Ce phoque ne pourrait nager librement dans l’océan aujourd’hui sans vos dons. N’hésitez pas à soutenir le travail d’IFAW dès maintenant.

Post a comment

Nos experts

Dr. Ralf (Perry) Sonntag, Directeur national Allemagne
Directeur national Allemagne
Sheryl Fink, Directrice des campagnes pour la faune sauvage, IFAW Canada
Directrice des campagnes pour la faune sauvage, IFAW Canada
Sonja Van Tichelen
Directrice régionale Union européenne