Une formation au sauvetage après le passage de Haiyan aux Philippines

Les participants à l’atelier du Réseau de sauvetage d’urgence (Emergency Relief Network, ERN) d’IFAW ont travaillé ensemble à l’acquisition de nouvelles compétences et au renforcement des activités de sauvetage des animaux.

Lors des ateliers des Réseaux de sauvetage d’urgence (Emergency Relief Networks, ERN), le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) s’efforce de dispenser une formation aussi pratique et réaliste que possible.

Imaginez-vous participer à une formation dans un village à deux pas d’un volcan en activité dans les Philippines !

Plus incroyable encore, notre atelier de formation aux techniques de sauvetage sur le terrain s’est tenu sur le lac Taal, une grande caldeira non loin d’une île abritant un volcan en activité.

Suite à son intervention après le passage dévastateur du super-typhon Haiyan, IFAW a donc proposé une formation de terrain en vue de résorber les écarts entre les différentes agences et organisations de sauvetage des animaux.

Étaient conviés nos partenaires de l’organisation Animal Relief and Rehabilitation in the Philippines (ARRPh), ainsi que d’autres personnes désireuses de renforcer leurs compétences afin de venir en aide plus efficacement aux animaux lors de catastrophes. Toutes les conditions du succès étaient réunies pour ce nouvel atelier du Réseau de sauvetage d’urgence d’IFAW, qui rassemble depuis sa création différents acteurs clés aux États-Unis et en Inde.

Les ERN offrent un cadre destiné à renforcer la collaboration et la coopération entre diverses agences gouvernementales et non gouvernementales poursuivant un objectif commun. Ces structures nous permettent notamment de proposer une formation standardisée sur les bonnes pratiques à mettre en œuvre avant, pendant et après les catastrophes.

Figuraient parmi les participants à l’atelier divers membres d’agences gouvernementales et non gouvernementales basées dans les Philippines et en Indonésie. Tous ont collaboré pour améliorer leurs techniques de sauvetage des animaux.

Dans la magnifique ville de Tagaytay, dans les Philippines, nous avons ainsi animé un atelier de quatre jours sur le sauvetage des animaux en cas de catastrophe. La température dépassait les 35 degrés mais les participants ne semblaient pas s’en incommoder, concentrés et déterminés qu’ils étaient à apprendre et à travailler ensemble.

Plus de 30 représentants issus de quatre agences gouvernementales et de 11 organisations non gouvernementales présentes aux quatre coins du pays et en Indonésie, parmi lesquels nos partenaires de longue date de la Philippine Animal Welfare Society (PAWS), ont répondu à l’appel.

Les deux premiers jours, l’atelier s’est tenu dans une salle de classe, où nous nous sommes penchés sur divers sujets tels que la gestion des situations d’urgence, les catastrophes naturelles dans les Philippines, le Système de commandement des interventions (SCI), les évaluations de terrain ou encore l’orientation du modèle ERN. D’autres sujets plus pratiques ont été abordés, comme l’initiation aux sauvetages techniques, la recherche et le sauvetage en milieu urbain, le comportement des animaux et leur manipulation par les humains, le triage vétérinaire et la décontamination des animaux.

Nous avons également organisé une table ronde portant sur les interventions d’urgence ayant fait suite au passage dévastateur du super-typhon Haiyan, sur les leçons à tirer de cette catastrophe et sur les axes d’amélioration de notre collaboration en vue de la prochaine catastrophe naturelle qui pourrait frapper les Philippines.

Toutes les organisations conviées ont suivi l’atelier dans son intégralité et, au vu de l’intérêt qu’il a suscité, nous aurions aisément pu remplir une deuxième salle de classe.

C’est ensuite le bord du lac Taal qui a tenu lieu de salle de classe, offrant le cadre idéal pour les exercices de terrain comme les opérations de sauvetage en bateau, l’évaluation de la situation sur place, le SCI, le sauvetage de partenaires en difficulté, le sauvetage à la corde et le sauvetage des animaux au moyen de filets et de méthodes alternatives de capture par l’homme. Chaque jour, les participants passaient le plus clair de leur temps sur l’eau ou dans l’eau, mettant à l’épreuve du terrain leurs compétences fraîchement acquises.

Tout le monde travaillait en parfaite synergie, dans un seul et même objectif : aider les animaux victimes de catastrophes naturelles, quel que soit le logo de l’organisation arboré sur leur t-shirt.

Les participants à l’atelier sur le lac Taal.

Ma collègue, Jennifer Gardner, est intervenue suite au passage du typhon Haiyan et a travaillé aux côtés de bon nombre des organisations présentes. « J’ai pris toute la mesure du dévouement de ces personnes aux communautés et aux animaux victimes du typhon », se souvient-elle.

 

« Je savais que cette formation serait l’occasion pour les participants de renforcer leurs compétences en matière de sauvetage des animaux victimes de catastrophes naturelles, mais aussi qu’elle permettrait d’attribuer à chaque groupe un rôle précis en vue de maximiser l’efficacité de l’intervention dans son ensemble. Cet atelier a atteint ces objectifs et de nombreux participants ont même sollicité l’organisation d’autres formations du même genre à l’avenir. »

 

Je suis extrêmement fière des équipes qui se sont réunies lors de cet atelier. C’est à l’ouverture d’esprit et à la générosité de nos participants que l’on doit l’accomplissement de notre principal objectif, celui d’accroître les capacités des organisations locales avant, pendant et après les catastrophes naturelles.

Nous n’aurions pu poursuivre sur notre lancée sans l’aide de notre équipe de formateurs d’IFAW et du coordinateur de l’ERN d’Asie du Sud-Est, May Felix Razon. Deux de nos formateurs, John Maretti et Norm Rosene, sont membres du North Valley Animals in Disaster Group, une organisation partenaire membre de l’ERN des États-Unis et basée en Californie. Ils ont accompagné les participants et prodigué d’excellents conseils, aussi bien sur l’eau que sur la terre ferme. Nous nous félicitons de pouvoir compter sur des partenaires aussi solides, qui mettent leur expertise au service de notre mission commune à travers le globe.

Je suis par ailleurs infiniment reconnaissante à nos amis du Disney Worldwide Conservation Fund, sans qui ce voyage n’aurait pas remporté un tel succès.

Les Philippines vont me manquer, pour la beauté de leurs panoramas, la fierté de leur peuple, la richesse de leur histoire et de leur culture... mais aussi pour la bravoure de leurs habitants, qui ont non seulement survécu à une succession de catastrophes, mais en sont sortis plus forts que jamais.

Leur optimisme communicatif et leur aptitude à vivre chaque jour comme si c’était le dernier restera une source d’inspiration pour venir en aide aux animaux victimes de catastrophes naturelles et aux populations qui n’imaginent pas leur vie sans eux.

Shannon Walajtys

Pour en savoir plus sur le travail mené par IFAW pour secourir les animaux en détresse, rendez-vous sur notre page dédiée.

Post a comment

Nos experts

Conseiller principal en matière de programmes
Conseiller principal en matière de programmes
Brian Sharp, Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Dr. Ian Robinson, Vice-président, programmes et opérations internationales
Vice-président, programmes et opérations internationales
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Vétérinaire, Docteur
Vétérinaire, Docteur
Katie Moore, Directrice du programme Interventions d’urgence
Directrice du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Valeria Ruoppolo, Vétérinaire d’IFAW
Vétérinaire d’IFAW
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW