Un paradis plus grand pour les éléphants d'Amboseli

Un paradis plus grand pour les éléphants d'Amboseli
Mercredi, Juillet 17, 2013
Le Cap, Afrique du Sud

L'espace dont jouissent les éléphants du parc national d'Amboseli pour se déplacer librement et en sécurité s'est agrandi hier de près de 6 500 hectares, grâce à la signature d'un accord entre la communauté Maasaï locale et IFAW (Fonds international pour la protection des animaux).

« Ce petit coin de paradis pour les éléphants et les autres animaux sauvages s'est donc considérablement agrandi », s'est félicité le Directeur général d'IFAW, Azzedine Downes, lors de la cérémonie organisée pour fêter l'adjonction du « corridor de Kitenden » à l'espace de vie des pachydermes. La location de cette nouvelle zone étend ainsi l'aire de répartition des éléphants du parc national d'Amboseli jusqu'à la frontière tanzanienne, où une bande de terre appelée « corridor de Kitenden » jouxte le parc national du Kilimandjaro.

« Nous souhaitons remercier la communauté de l'Olguluilui-Ololarashi Group Ranch (OOGR) pour sa vision d'avenir et l'intérêt qu'elle porte à la sécurité de la faune sauvage d'Amboseli. La location de ces terres à IFAW permet d'agrandir considérablement l'espace de répartition des éléphants et ainsi d'offrir aux hommes et aux animaux la perspective d'une cohabitation pacifique », a-t-il ajouté.

Environ 1 400 éléphants vivent aujourd'hui dans l'écosystème d'Amboseli et arpentent régulièrement les terres du ranch, notamment pendant la saison des pluies, ce qui occasionne parfois des conflits avec les fermiers et les villageois. Pour traverser la frontière tanzanienne, les éléphants empruntent depuis plusieurs millénaires le corridor de Kitenden, qui relie le parc national d'Amboseli à celui du Kilimandjaro. La mise sous tutelle de cet espace doit prévenir la fragmentation de l'habitat naturel des pachydermes et les conflits potentiels avec les communautés locales.

IFAW entretient depuis longtemps des relations avec les dirigeants et les membres de l'OOGR. Cette année, 10 agents parrainés par IFAW ont ainsi obtenu leur diplôme de la Kenya Wildlife Service Enforcement Academy, un institut de formation qu'IFAW continuera à l'avenir de soutenir. Leur mission consiste désormais  à protéger les éléphants et les sources de revenu des communautés.

«Le gouvernement reconnaît et apprécie le rôle joué par IFAW en faveur de la conservation de la faune dans notre pays, en particulier la conservation des éléphants et d'autres espèces menacées ainsi que de leurs habitats», a déclaré le Professeur Judi Wakhungu, Secrétaire de cabinet du Ministère de l'Environnement, de l'eau et des ressources naturelles.

«La plus grande menace pour la conservation de la faune réside aujourd'hui principalement dans la pression démographique exercée sur les ressources foncières limitées, ce qui conduit à des conflits entre les hommes et la faune sauvage. Cela induit la nécessité de planifier notre façon de gérer les populations d'éléphants. La zone de conservation du corridor de Kitenden illustre une telle approche ", a déclaré Wakhungu.

L'OOGR et cinq autres ranchs attenants situés autour du parc national d'Amboseli ont été les premières communautés du Kenya à collaborer avec le Kenya Wildlife Service dans le cadre d'un plan de gestion de l'écosystème.

La prochaine étape consistera à transformer le couloir de Kitenden en une zone de conservation opérationnelle.

« L'objectif d'IFAW est d'œuvrer aux côtés de l'OOGR et du KWS pour garantir l'amélioration de l'habitat des éléphants et assurer la mise en œuvre de projets de tourisme viables et bénéfiques à l'ensemble des membres de l'OOGR. Nous travaillons également pour que le couloir de Kitenden devienne à terme un habitat durable et sécurisé pour les éléphants et les autres animaux sauvages », a expliqué James Isiche, Directeur régional Afrique orientale d'IFAW.

« Aujourd'hui est un jour historique pour IFAW et l'OOGR, où sont mises à l'honneur les valeurs de la communauté Maasaï, qui s'efforce de protéger la faune sauvage d'Amboseli depuis près de 300 ans », a déclaré M. Isiche.

Étaient présents lors de la signature de l'accord le Professeur Judi Wakhungu, secrétaire de Cabinet en charge de la gestion de la faune sauvage au Kenya pour le Ministère de l'Eau, l'environnement et les ressources naturelles, Daniel Leturesh,Pprésident de l'OOGR, Azzedine Downes, Directeur général d'IFAW, William Kiprono, Directeur du KWS, le Dr David Nkedienye, Gouverneur du comté de Kajiado, Katoo Ole Metito, Député de la circonscription de Kajiado South, Joseph Ole Lenku, Secrétaire de Cabinet pour l'Intérieur et la Coordination du gouvernement national, ainsi que plusieurs autres personnalités de haut rang.

Quelque 500 propriétaires de terre de l'OOGR venus à pied des quatre coins du ranch frontalier d'Amboseli, dont la superficie est près de 3,5 fois supérieure à celle du parc national, étaient également présents pour assister à cet événement historique.

Note aux rédacteurs: des photos de qualité professionnelle sont disponibles après enregistrement

Post a comment

Contact presse

Christina Pretorius (IFAW SA)
Contact phone:
+27 21 701 8642
Contact portable :
+27 82 330 2558
Contact email:

Nos experts

Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Dr. Cynthia Moss, IFAW Elephant Expert
IFAW Experte éléphants
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
James Isiche, Directeur régional Afrique de l’Est
Directeur régional Afrique de l’Est
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Peter Pueschel, Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW