Typhon Haiyan : un bilan humain et animal imprévisible

Ci-dessus, quelques photos prises par l’équipe d’intervention d’urgence d’IFAW, en mission aux Philippines après le passage du typhon Haiyan.

~~~

Il n’existe aucun moyen de se préparer mentalement à intervenir dans une zone frappée par une catastrophe naturelle. Même si je savais pertinemment que les pertes humaines et animales seraient lourdes et que le chaos régnerait dans le pays, je n’ai pu réprimer un sentiment d’horreur en constatant de mes yeux les ravages causés par le typhon Haiyan.

La veille de notre départ pour Tacloban, je lisais un article du Guardian relatant l’histoire de survivants philippins. L’un d’entre eux y racontait notamment comment son chat avait réveillé ses maîtres alors que les eaux commençaient à monter dans la maison, permettant à l’ensemble de la famille de quitter les lieux à la nage et de se mettre en sécurité.

LIRE AUSSI : Typhon Haiyan : préparatifs de la mission de sauvetage des animaux aux Philippines

Ces moments de communion entre les espèces humaine et animale ont fait naître en moi l’espoir d’entendre des récits similaires durant notre mission sur place.

Je suis arrivée dans la zone de Tacloban ce matin avec notre petite équipe d’évaluation. Les médias relayaient les difficultés du gouvernement et des associations humanitaires à répondre aux besoins les plus élémentaires des rescapés, tels que le ravitaillement en eau et en nourriture. Nous savions donc que les animaux auraient eux aussi besoin d’aide.

Malgré des débuts peu prometteurs – nous ne rencontrions que des carcasses gisant au bord de la route – nous avons fini par trouver les premiers chiens errant dans les rues.

Quelques instants plus tard, je repérais une jeune femme promenant en laisse un loulou de Poméranie au pelage duveteux. Nous nous sommes arrêtés pour discuter avec elle. La femme avait dû quitter sa maison à l’approche du cyclone, en compagnie de « Sweetie », qu’elle avait décidé de garder à ses côtés depuis le passage du typhon.

Son petit ami n’avait malheureusement pas eu autant de chance et avait perdu trois de ses quatre chiens. Sweetie a immédiatement senti la nourriture que nous transportions, et nous n’avons donc pas manqué de remettre un sac rempli de croquettes à sa maîtresse.

Nous nous sommes ensuite rendus à Besay, une autre ville côtière qui n’a pas été épargnée par Haiyan. Nous y avons notamment aperçu un chiot dormant au rez-de-chaussée d’une maison, tandis que la famille effectuait des réparations à l’étage. La totalité de la façade avait disparu.

Nous avons alors fait la connaissance des propriétaires, qui nous ont présenté l’histoire haute en couleur de ce petit animal extraordinaire. Ainsi, alors qu’ils pensaient l’avoir perdu lors des inondations, lorsque les eaux ont atteint le deuxième étage de la maison, ils ont fini par l’apercevoir nageant à côté de la maison. Mais, incapables de le secourir, les habitants ne se faisaient guère d’espoir sur son sort. Pourtant, c’est dans un mélange de surprise et de soulagement qu’ils ont fini par retrouver le petit chiot le lendemain : sain et sauf, celui-ci avait retrouvé son chemin jusqu’à chez lui.

En terminant notre première journée d’évaluation à Tacloban, nous avons repéré une Boxer affamée, arpentant les rues en quête de nourriture. Nous n’avons pas manqué de nourrir cette pauvre chienne, qui s’est même « assise » à la manière d’un animal domestique. Malheureusement, nous n’avons pas pu localiser ses propriétaires et elle s’est éloignée alors que nous tentions de les retrouver. Espérons que quelqu’un soit à sa recherche. Elle, en tout cas, n’attend qu’une chose : retrouver ses propriétaires.

Découvrir les récits des survivants et voir tous ces gens travailler dur pour aller de l’avant offrent de grands moments de réconfort malgré les immenses pertes et le long chemin qu’il reste à parcourir. Cette première journée m’a donné l’espoir de jours meilleurs pour Tacloban et les autres communautés victimes du typhon Haiyan.

Jennifer Gardner

Votre soutien pour les missions de sauvetage des animaux touchés par le typhon Haiyan aux Philippines est crucial. Faites un don dès maintenant.

Post a comment

Nos experts

Directrice du programme Éducation et bien-être animal
Directrice du programme Éducation et bien-être animal
Cora Bailey, Directrice du Projet communautaire pour les animaux (CLAW)
Directrice du Projet communautaire pour les animaux (CLAW)
Dr. Ian Robinson, Vice-président, programmes et opérations internationales
Vice-président, programmes et opérations internationales
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Hanna Lentz Chargée de programme/de campagne, siège d'IFAW
Chargée de programme/de campagne, siège d'IFAW
Jan Hannah
Responsable du projet Chiens nordiques
Kate Nattrass Atema, Directrice du programme Animaux de compagnie
Directrice du programme Animaux de compagnie
Vétérinaire, Docteur
Vétérinaire, Docteur
Rebecca Brimley, Conseillère en matière de programmes
Conseillère en matière de programmes
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence