Si le comportement des humains ne change pas, plusieurs espèces de requins risquent de disparaître définitivement

On estime à 100 millions le nombre de requins pouvant être tués chaque année pour leurs ailerons ; un bol de soupe d'ailerons de requin, considérée comme un mets raffiné, peut se vendre jusqu'à 100 $.

Tout en eux me fascine : leur élégance, leur profil hydrodynamique optimisé au fil des millénaires, leur puissance brute... la liste est sans fin.

Alors, lorsqu'on m'a offert l'opportunité de nager avec eux pour la première fois en mars 2011, je n'ai pas pu refuser.

Cette semaine aux Bahamas m'a changée à tout jamais.

Je mentirais si je ne reconnaissais pas que la plongée m'inquiétait un peu, car tous les requins ont acquis une mauvaise réputation à travers des films comme « Les dents de la mer » et des médias qui s'intéressent toujours beaucoup aux attaques de requins. Mais après avoir fait des recherches sur ces attaques, les statistiques m'ont rassurée : en fréquentant régulièrement les plages, j'avais une chance sur 11,5 millions d'être attaquée et une chance sur 264,1 millions d'être tuée.

Alors que je me préparais pour faire ma première plongée, j'étais tout autant inquiète qu'excitée.

Une fois dans l'eau, ce que j'ai vu m'a laissée bouche bée : il y avait des requins partout. Des requins de récif nageaient près de ma tête, et des requins-citron évoluaient près du fond entre tous les plongeurs. Nous avons même eu la chance de voir des requins-tigres. Aucune de ces espèces n'était agressive ou ne défendait son territoire alors que nous envahissions temporairement leur espace.

C'est au cours de ce voyage que j'ai mieux pris conscience du terrible sort des requins. On estime à 100 millions le nombre de requins pouvant être tués chaque année pour leurs ailerons  – un bol de soupe d'ailerons de requin, considérée comme un mets raffiné, peut se vendre jusqu'à 100 $. En analysant ces chiffres, on constate que plus de 11 000 requins sont tués toutes les heures.

Soit trois par seconde.

D'après une étude menée en 2009 par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), un tiers des requins océaniques sont menacés d'extinction dans les prochaines décennies. Les requins existent depuis des millions d'années, et ils pourraient disparaître de mon vivant.

Heureusement, des efforts sont déployés dans le monde entier pour assurer une meilleure protection aux requins. Les gens réalisent lentement que les requins sont plus précieux vivants que morts. Mais il faut beaucoup de travail pour changer certaines traditions profondément ancrées.

Les craintes des gens, leur ignorance et leur manque d'intérêt sont parmi les pires ennemis des requins. Pourquoi nous, les hommes, aurions-nous plus le droit de nager dans l'océan que toute autre créature ?

Les requins sont indispensables dans l'océan. Prédateurs au sommet de la chaîne alimentaire, ils régulent le niveau de la population des autres poissons.

Retirez-les et l'ensemble de l'écosystème sera déséquilibré.

Après avoir passé une semaine avec les requins aux Bahamas, je ne peux pas rester silencieuse face à leur sort. Ils ne chassent pas l'homme ; ils ne rôdent pas près des plages pour attaquer les nageurs. Mais ils risquent de disparaître rapidement, très rapidement, si nous ne changeons pas notre comportement.

Vanessa Mignon

Post a comment

Nos experts

Conseiller principal en matière de programmes
Conseiller principal en matière de programmes
Brian Sharp, Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Chargé des interventions d'urgence, coordinateur échouages
Dr. Ian Robinson, Vice-président, programmes et opérations internationales
Vice-président, programmes et opérations internationales
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Vétérinaire, Docteur
Vétérinaire, Docteur
Katie Moore, Directrice du programme Interventions d’urgence
Directrice du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence
Valeria Ruoppolo, Vétérinaire d’IFAW
Vétérinaire d’IFAW
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW