Sauver les tigres grâce aux enquêtes et aux opérations de terrain

M. Richard Charette, formateur / instructeur d'INTERPOL

 

Je me trouve à l'École internationale de lutte contre la fraude (International Law Enforcement Academy, ILEA) de Bangkok pour observer de près la formation des fonctionnaires de la lutte contre la fraude de sept pays d'Asie du Sud-Est (Cambodge, Thaïlande, Indonésie, Malaisie, Vietnam, Laos et Chine) chargés d'améliorer leurs compétences dans la planification d'enquêtes et d'opérations pour lutter contre la criminalité relative aux grands félins dans cette partie de l'Asie. C'est la seconde des deux réunions intégrées de formation et de planification opérationnelle organisées en Asie sous l'égide du Programme contre le crime environnemental d'INTERPOL ; la première s'était tenue à New Delhi, en Inde. Les participants étaient notamment des représentants de la police, des douanes, de la CITES, ainsi que des administrations des eaux et forêts ou de la faune sauvage.

Cette formation s’est déroulée sous les auspices du projet PREDATOR d'INTERPOL, centré sur l'aide aux efforts régionaux pour la conservation des tigres sauvages et autres grands félins d'Asie. Étant donné la situation très précaire des tigres sauvages (on estime qu'il en reste seulement 3 200 dans la nature), il est absolument vital que le personnel qui se trouve en première ligne possède les outils d'investigation les plus modernes, notamment les moyens de gestion des renseignements et des informations nécessaires pour enquêter efficacement et poursuivre les criminels qui s'attaquent aux tigres.  

La table ronde des ONG : FREELAND Foundation, Secrétariat CITES, IFAW, TRAFFIC, EIA, Département des parcs nationaux de Thaïlande

La première journée a commencé par les allocutions des représentants d'INTERPOL, du BCN de Bangkok, de l'ILEA, de l'ASEAN Wildlife Enforcement Network (réseau de lutte contre la fraude de l'ASEAN, unité de coordination des programmes) et d'USAID. Elle s'est poursuivie par une table ronde d'ONG sur les priorités de la lutte contre la fraude dans le contexte de la criminalité liée aux grands félins en Asie du Sud-Est, avec la participation d'IFAW, de l'ONG Environmental Investigation Agency, de la CITES, de FREELAND Foundation et de TRAFFIC.

En tant que partenaire engagé dans le projet PREDATOR d'Interpol, et de par son soutien actif à d'autres initiatives dans tous les pays de l'aire de répartition du tigre, IFAW est parfaitement conscient du rôle de l'Asie du Sud-Est en tant que source, région de transit et destination des produits dérivés d'espèces de félins menacées, et de la nécessité d'améliorer la coordination et la coopération entre les agences de renseignement et de lutte contre la fraude.

Pour être efficaces, les fonctionnaires chargés de la lutte contre la fraude doivent disposer des compétences nécessaires afin d'enquêter et de poursuivre les criminels contre la faune sauvage. En parallèle, ils doivent évoluer dans un environnement favorable leur permettant d'adopter une approche active et d'accroître la cohésion entre les pays, pour améliorer la lutte contre la fraude relative aux espèces sauvages. Je pense qu'IFAW et son partenaire INTERPOL sont à la hauteur de la tâche.

Kelvin Alie

Post a comment

Nos experts

Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Peter Pueschel, Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW