Royaume-Uni : à la recherche d’abris sûrs pour les animaux victimes de violence domestique

Nombreux sont ceux d’entre nous qui connaissent ces liens très forts qui unissent un être humain à son animal de compagnie. Une telle relation est si spéciale qu’elle mérite non seulement d’être chérie, mais aussi protégée.

Dans les familles où la violence domestique s’installe, l’amour entre les gens et leurs animaux peut se retrouver menacé. Malheureusement, il peut aussi être source de souffrances supplémentaires. Les animaux peuvent en effet être mis à profit pour  contrôler, menacer, intimider et effrayer des victimes humaines. Dans ce cadre, les animaux sont parfois blessés, ou même tués.

Il est absolument essentiel d’apporter de l’aide aux êtres humains et aux animaux victimes de violence domestique. Paws for Kids, une organisation britannique soutenue par IFAW, sauve et change des vies année après année en proposant des services de soutien essentiels qui permettent de ne pas laisser les animaux de côté lorsque ce genre de problèmes survient.

La semaine dernière, j’ai été profondément touchée par l’histoire de deux victimes qui, avec leurs animaux, ont pu trouver refuge, réconfort et espoir grâce à l’action de Paws for Kids.

Rien ne saurait mieux illustrer l’importance vitale des services proposés par cette organisation que leurs expériences. C’est pourquoi j’ai décidé de partager avec vous  l'histoire de Sally et de son Yorkshire Daisy et celle de Monica et de son Jack Russell Pip...

Sally et Daisy

Sally a dû être hospitalisée  à cause des graves blessures infligées par son partenaire. Daisy, son Yorkshire de quatre ans, a été terriblement maltraité et négligé durant son absence. Juste avant que Sally ne sorte de l’hôpital, Daisy s’est même fait prendre sa portée de chiots âgés de cinq semaines à peine. Blessée, elle est ensuite restée enfermée seule dans la maison durant trois jours.

Le compagnon de Sally a affirmé avoir vendu les jeunes chiots. Il refusait de faire stériliser la chienne. Sally, elle, n'osait pas emmener sa chienne chez le vétérinaire de peur de devoir justifier la journée passée à l'hôpital. C’est là que Paws for Kids est intervenu pour venir en aide à Sally et Daisy. Sally a été accueillie de façon temporaire dans un foyer tandis qu’une famille d’accueil a pris soin de Daisy.

Après avoir retrouvé suffisamment de forces, la chienne a été stérilisée. Comme elle perdait ses poils et se léchait excessivement, elle a également reçu un traitement. Selon le vétérinaire, ces problèmes étaient liés au stress dont souffrait l’animal. Il lui a donc donné des pastilles de stéroïdes, si bien que Daisy a fini par retrouver un beau pelage. Elle a aujourd’hui été rendue à sa propriétaire, et toutes deux mènent une vie enfin sereine dans leur nouvelle maison.

Monica et Pip

Pip est un Jack Russell de huit ans. Elle appartient à Monica, qui a été gravement maltraitée par son compagnon. Celui-ci, consommateur de drogues, s'en prenait également à Pip. Il lui donnait des coups de pieds, lui marchait dessus et levait constamment la main comme s’il allait la frapper. Il n’hésitait pas non plus à crier sur la chienne et sa maîtresse.

Pip est très craintive, elle  a vu à maintes reprises sa maîtresse blessée et souffrante. Un jour, Monica a entendu parler de Paws for Kids par le biais d’une personne travaillant dans un foyer pour femmes. Elle a finalement réussi à fuir toute cette violence après avoir été frappée une ultime fois, alors qu’elle tentait d’empêcher son partenaire d’injecter de l’héroïne à Pip.

Heureusement, la chienne a pu se rétablir. Elle a été prise en charge par une famille d’accueil de Paws for Kids tandis que Monica était accueillie dans un foyer. Celle-ci vit désormais bien loin de son ex-compagnon violent, et Pip a pu la rejoindre.

La famille d’accueil de la petite chienne s'est rendu compte qu’elle était terrifiée à la vue d’autres personnes, plus particulièrement quand la famille recevait de la visite et que Pip se trouvait dans un espace clos. Elle réagissait même parfois de manière agressive. Avec l’aide de la famille d’accueil, le coordinateur du service Animaux de compagnie de Paws for Kids a beaucoup travaillé avec Pip afin de la rendre sociable.

Ce traitement a nettement amélioré la vie de Pip, et permis d'assurer le succès de son placement et de ses retrouvailles avec Monica. Victime d’un pyomètre durant son séjour dans la famille d’accueil, Pip a dû être hospitalisée et stérilisée. Elle a reçu un traitement supplémentaire pour soigner son infection, mais a finalement fini par guérir. Avec l'accord des vétérinaires, elle a été équipée d’une puce électronique et rendue à Monica, qui vit désormais dans une nouvelle demeure.

À l’image de Sally et Monica, d’autres femmes sont chaque jour menacées par leur compagnon et  doivent bien souvent  supporter les coups sans broncher pour protéger leur animal de compagnie. Sans un programme tel que Paws for Kids, de nombreuses victimes préféraient sans doute subir cette situation insoutenable plutôt que d’abandonner leur animal bien-aimé.

Et quand bien même elles prendraient la décision de quitter le domicile et ainsi d’échapper à leur sort, l'absence de lieu sûr où placer l’animal les obligerait à un terrible choix : abandonner définitivement leur compagnon à quatre pattes ou le faire euthanasier. Il s’agit là de décisions extrêmes que personne ne devrait être amené à prendre. Personne ne devrait avoir à supporter de tels abus ni à sacrifier son animal de compagnie pour se protéger. De même, aucun animal ne devrait être maltraité ou mourir, faute d’autre solution.

Comme le soulignait récemment Paws for Kids, « les familles sont composées d’adultes, d’enfants et d’animaux, et le bien-être des uns repose en grande partie sur celui des autres. » Aider les animaux, c’est aider les êtres humains. Mais aider les êtres humains, c’est bien souvent aider les animaux également.

Si nous reconnaissons, entretenons et protégeons ces liens si forts qui unissent les hommes aux animaux, nous avancerons un peu plus vers l’avènement d’un monde meilleur pour tous.

*Merci à Paws for Kids et plus particulièrement à Sally et Monica d’avoir partagé avec nous les histoires racontées ci-dessus. Les noms ont été modifiés afin de protéger l’identité des personnes concernées.

Post a comment

Nos experts

Directrice du programme Éducation et bien-être animal
Directrice du programme Éducation et bien-être animal
Cora Bailey, Directrice du Projet communautaire pour les animaux (CLAW)
Directrice du Projet communautaire pour les animaux (CLAW)
Dr. Ian Robinson, Vice-président, programmes et opérations internationales
Vice-président, programmes et opérations internationales
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Hanna Lentz Chargée de programme/de campagne, siège d'IFAW
Chargée de programme/de campagne, siège d'IFAW
Jan Hannah
Responsable du projet Chiens nordiques
Kate Nattrass Atema, Directrice du programme Animaux de compagnie
Directrice du programme Animaux de compagnie
Vétérinaire, Docteur
Vétérinaire, Docteur
Rebecca Brimley, Conseillère en matière de programmes
Conseillère en matière de programmes
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence