Rio +20 : ne sommes-nous pas tous garants de la protection des animaux ?

Il y a vingt ans de cela, à l'occasion du désormais célèbre « Sommet de la Terre » de Rio de Janeiro, une centaine de chefs d’État du monde entier s'engageaient à mieux respecter la Terre et les habitants qui la peuplent en se dotant notamment d'outils pratiques tels que la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique.

Depuis ce sommet, toute une génération est passée de l’enfance à l’âge adulte.

Nous avons donc eu vingt ans pour éduquer nos enfants et leur inculquer certaines valeurs qui feraient d'eux des consommateurs et des décideurs sensibilisés aux questions environnementales. Symboliquement, les Nations Unies ont d'ailleurs qualifié cette génération de « garante morale du développement durable ».

Aujourd’hui, quel bilan pouvons-nous en tirer ?

Dans le monde entier, le comportement de nombreux jeunes adultes se distingue de celui de leurs parents et de leurs grands-parents.

La semaine dernière par exemple, le New York Times nous faisait part de l'intérêt croissant des étudiants pour ces cursus qui délaissent les laboratoires au profit de l'étude théorique des animaux axée sur les recherches scientifiques qui « ont brouillé la distinction autrefois très claire entre les humains et les autres animaux. »

Cependant, des recherches complémentaires sur les habitudes de la génération actuelle de jeunes adultes, souvent appelée la génération Y, révèle un décalage certain entre la prise de conscience et les habitudes de consommation.

Ainsi, en 2010, le magazine Forbes expliquait que les adultes de la génération Y, bien que plus portés que leurs aînés sur des problèmes tels que le changement climatique ou la protection des animaux, étaient moins susceptibles d'adapter leurs décisions d'achats en conséquence.

Les jeunes veulent préserver l’environnement et protéger aussi bien les animaux que les êtres humains. Pourtant, bon nombre d’entre eux adoptent des habitudes de consommation identiques à celles qui ont conduit à la destruction de l'environnement et au déclin de la biodiversité que nous connaissons aujourd'hui.

Il nous faut donc persévérer dans nos efforts pour que les convictions de ces jeunes gens se concrétisent dans leurs actes.

Le programme d'Action pour les animaux du Fonds international pour la protection des animaux s 'emploie à faire changer les mentalités en mobilisant chaque année plus de cinq millions de jeunes, de professeurs et de parents à travers le monde au nom de la protection des animaux et de l’environnement.

Nous œuvrons également pour combler le fossé qui sépare les politiques mondiales et les comportements individuels par le biais de programmes de sensibilisation mis en place conjointement avec Rio +20, qui marquera l’anniversaire du Sommet de la Terre en juin prochain, mais aussi avec d’autres accords et initiatives mondiales majeures, parmi lesquelles la Décennie pour l'éducation au service du développement durable et la Décennie pour la Biodiversité des Nations Unies .

Finalement, devant l’ignorance humaine, ne sommes-nous pas tous les « garants moraux » de la protection des animaux et des êtres humains ?

-Fred O’Regan

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Directrice du programme Éducation et bien-être animal
Directrice du programme Éducation et bien-être animal
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Erica Martin, Directrice Internationale de la Communication
Directrice Internationale de la Communication
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Jeffrey Flocken, Directeur régional Amérique du Nord
Directeur régional Amérique du Nord
Responsable des campagnes et du respect de l'application des lois, IFAW Royaume-
Responsable des campagnes et du respect de l'application des lois, IFAW Royaume-Uni
Patrick Ramage Directeur du programme Baleines
Directeur du programme Baleines
Sonja Van Tichelen
Directrice régionale Union européenne
Tania McCrea-Steele, Responsable des campagnes et du respect de l'application de
Responsable des campagnes et du respect de l'application des lois, IFAW Royaume-Uni