Refusée par les ports et les compagnies de fret, la viande issue de la chasse honteuse à la baleine est réexpédiée en Islande

Refusée par les ports et les compagnies de fret, la viande issue de la chasse ho
Lundi, Juillet 22, 2013
Reykjavik

Des cargaisons de viande de baleine sont revenues en Islande dans la nuit de samedi à dimanche après que plusieurs ports et compagnies de fret ont refusé de participer à leur acheminement vers le Japon. Alors qu’il approchait du port de Reykjavik, le navire de marchandise « Pioneer Bay » a été escorté par deux bateaux dédiés à l’observation de baleines. À leur bord, des sympathisants islandais d’IFAW (Fonds international pour la protection des animaux) brandissaient une grande banderole demandant « Pourquoi s’acharner ? » et d’autres pancartes montrant des doigts accusateurs.

En juin dernier, l’entrepreneur islandais Kristjan Loftsson a en effet repris la chasse cruelle aux rorquals communs, une espèce pourtant menacée, après un arrêt de trois ans. La viande issue de cette chasse a été conditionnée dans des conteneurs pour être expédiée au Japon. Au terme d’un voyage long et onéreux, elle est censée arriver en terre nippone qui, malgré la très faible demande, demeure le seul marché pour ce produit.

L’un des baleiniers de M. Loftsson était revenu débarquer la première capture de la saison sur les côtes islandaises le mois dernier. Il avait été accueilli par un cortège de manifestants islandais et étrangers venus protester contre le massacre des baleines, dont la viande finit bien souvent dans la composition de produits tels que la nourriture pour chien.

La contestation s’est étendue jusqu’au port de Rotterdam, qui a annoncé sa décision de ne pas prendre part au commerce de viande de baleine après la découverte de viande de baleine dans les conteneurs d’une entreprise de fret islandaise transitant par le port. Plus d’un million de personnes ont récemment signé une pétition fustigeant le commerce de viande de baleine, et l’entreprise de fret concernée a depuis déclaré son intention de ne plus être impliquée dans ce commerce.

Une autre cargaison de viande a été découverte, inspectée puis retirée de la circulation dans le port d’Hambourg. Pensant initialement qu’il s’agissait de poisson congelé, la compagnie Evergreen Line a refusé d’acheminer les conteneurs au Japon, affirmant son intention de ne pas prendre part au commerce de viande de baleine. Les conteneurs ont ainsi été réexpédiés en Islande.

Robbie Marsland, Directeur d’IFAW en Grande-Bretagne, explique : « Outre le fait qu’il n’existe aucun moyen de tuer une baleine humainement, la chasse à la baleine fait face à une demande en chute libre et à une forte contestation à l’échelle internationale. Nous pensons qu’il est simplement insensé de vouloir poursuivre une telle activité. »

 « Nous avons appris que M. Loftsson avait pour intention de continuer la chasse de ces animaux menacés, et ce, même s’il ne dispose plus de moyen pour acheminer ses cargaisons au Japon. C’est tout simplement ridicule. Il est grand temps que le gouvernement islandais comprenne que cet homme sape l’économie et la réputation de son pays et prenne des mesures adéquates pour mettre un terme à son activité. »

L'Islande est l'une des premières destinations en Europe pour l’observation des baleines, une activité qui a attiré près de 175 000 touristes l'année dernière. Environ 50 rorquals communs ont été capturés jusqu’à présent. Le quota pour la saison est fixé à 154 rorquals et à 216 baleines de Minke.

Post a comment

Contact presse

Robbie Marsland (IFAW UK)
Contact portable :
+44 (0)7801 613534
Contact email:
Sigursteinn Masson (Iceland)
Contact portable :
00354 8638361
Contact email:

Nos experts

Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Dr. Ralf (Perry) Sonntag, Directeur national Allemagne
Directeur national Allemagne
Isabel McCrea, Directrice régionale Océanie
Directrice régionale Océanie
Représentante d’IFAW au Japon
Représentante d’IFAW au Japon
Patrick Ramage Directeur du programme Baleines
Directeur du programme Baleines