Préserver la vie des éléphants et des hommes

© IFAW/Riccardo Gangale
Mercredi, Décembre 4, 2013
Kajiado, Kenya

Quatre éléphants ont été équipés de colliers électroniques aujourd'hui dans l'écosystème d'Amboseli, au Kenya. Ces colliers GPS, qui transmettent un signal satellite et radio, serviront à cartographier les voies de migration et à déterminer la distance parcourue par les éléphants en quête d'eau et de nourriture.

« À long terme, ces colliers permettront de sauver de nombreux éléphants, mais aussi des êtres humains : en nous indiquant où et comment les éléphants se déplacent, ces outils scientifiques nous aideront à hiérarchiser les opérations de résolution des conflits entre hommes et éléphants et à préserver les voies migratoires que les pachydermes de la région empruntent depuis des millénaires », explique Steve Njumbi, Responsable des programmes d'IFAW en Afrique orientale.

Plus de 1 400 éléphants vivent au sein de cet écosystème, mais ils passent 80 % de leur temps en dehors du parc national d'Amboseli. La pose des colliers a été encadrée par une équipe constituée de scientifiques, de chercheurs et de vétérinaires issus du KWS (Kenya Wildlife Service), en collaboration avec le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) et la SFS (School for Field Studies). Il s'agit de la deuxième opération de ce genre réalisée cette année : en février dernier, six éléphants (quatre mâles et deux femelles) avaient ainsi été équipés de colliers dans les ranchs des communautés d'Olgulului, de Mbirikani, de Selengei et de Kuku. Cette fois, ce sont trois femelles et un mâle qui en ont été pourvus. Du fait de la croissance démographique, du développement de l'agriculture et de l'expansion des communautés humaines, les voies migratoires arpentées par les éléphants au sein de l'écosystème se sont réduites à peau de chagrin. Il est donc urgent de mettre en place les mesures nécessaires pour identifier ces voies migratoires et prévenir les conflits entre hommes et éléphants.

Grâce à ces colliers électroniques, le KWS devrait pouvoir mettre au point des dispositifs d'intervention pour endiguer les conflits et coordonner des opérations de sécurité.

Ces colliers GPS, qui transmettent un signal satellite et radio, serviront à cartographier les voies de migration et de dispersion des éléphants, des itinéraires d'importance capitale pour ces derniers. Ils permettront par ailleurs de déterminer la distance parcourue par les pachydermes en quête d'eau et de nourriture.

Le KWS, IFAW et la SFS suivent les populations de pachydermes au sein de l'écosystème d'Amboseli afin de déterminer leurs besoins en matière d'espace et de ressources et, à terme, de contribuer à atténuer les conflits entre hommes et éléphants. Au fil des ans, l'accroissement de la population humaine et l'évolution de l'utilisation des terres ont entraîné une diminution de l'espace disponible pour les éléphants.

Grâce à l'utilisation de colliers électroniques, le KWS devrait pouvoir mettre au point des dispositifs d'intervention pour endiguer les conflits entre hommes et éléphants et mettre en œuvre des opérations de sécurité.

« Le suivi des déplacements des éléphants dans l'écosystème d'Amboseli constitue un pilier de la stratégie nationale de gestion et de conservation des éléphants du Kenya. Cette étude scientifique fournira quantité d'informations précises, quasiment en temps réel, afin d'assurer une gestion et une conservation optimales des éléphants d'une part, et de protéger les intérêts économiques des populations locales d'autre part », souligne le Dr Charles Musyoki, responsable des Programmes de recherches sur les espèces animales du KWS.

Quelques mois auparavant, IFAW, la SFS et le KWS avaient annoncé l'inauguration de ce partenariat à travers lequel scientifiques, chercheurs et vétérinaires travaillent de concert pour suivre les populations d'éléphants dans l'écosystème d'Amboseli. Le but est de déterminer les besoins des pachydermes en matière d'espace et de ressources et, à plus long terme, de contribuer à la prévention des conflits entre hommes et éléphants.

« Les informations recueillies nous permettront de déterminer les conditions de vie idéales des pachydermes », précise M. Njumbi. « En corrélant leurs différents habitats de prédilection, nous serons en mesure de promouvoir la protection des couloirs et des espaces indispensables à la préservation de l'exceptionnelle faune d'Amboseli, et en particulier des éléphants », poursuit-il.

« Pour être libres, vivre sainement et assumer pleinement leur rôle en Afrique de l'Est, les éléphants ont besoin d'espace et de ressources », affirme le professeur Moses Okello, Directeur du Centre d'étude de la gestion de la faune sauvage de la SFS au Kenya et en Tanzanie.

« Ce partenariat entre IFAW, la SFS et le KWS témoigne d'une vision et d'une passion communes. Il nous offre la possibilité de mettre en commun nos programmes de recherche et nos capacités de gestion afin d'améliorer les chances de survie des éléphants d'Amboseli et de protéger leurs habitats», conclut-il.

L'étude menée conjointement par IFAW, la SFS et le KWS s'inscrit dans le cadre du projet Amboseli d'IFAW, qui a pour mission de renforcer les capacités d'application de la loi du KWS, de négocier l'utilisation de couloirs migratoires et d'aires de prédilection pour les éléphants avec les communautés locales, de sensibiliser les populations à la préservation de l'écosystème, de favoriser les initiatives de tourisme responsable et enfin de prévenir les conflits entre hommes et éléphants. L'étude constitue également l'un des axes du projet de recherche en cinq ans du Centre d'étude de la gestion de la faune sauvage de la SFS, qui cherche à optimiser l'utilisation de l'espace et la disponibilité des ressources dans l'écosystème d'Amboseli afin de garantir le bien-être des communautés locales tout en assurant la préservation de la biodiversité.

Post a comment

Contact presse

Jacqueline Nyagah (IFAW, East Africa)
Contact phone:
+254 (20) 8072197/2406708
Contact portable :
+254 722 607 640
Contact email:

Nos experts

Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Dr. Cynthia Moss, IFAW Elephant Expert
IFAW Experte éléphants
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
James Isiche, Directeur régional Afrique de l’Est
Directeur régional Afrique de l’Est
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW