Neuf pays arabes signent un accord historique sur la protection des requins migrateurs

 ©IFAW/A.Skene -- De gauche à droite : Peter Pueschel, Directeur Accord internationaux sur l’environnement d’IFAW, Son Excellence le sultan Alwan, sous-secrétaire adjoint aux ressources en eau et à la conservation de la nature du ministère de l’Environnement et de l’Eau, et Andrea Pauly, Administratrice adjointe du Secrétariat de la CMS.

Alors que des représentants de 13 pays arabes étaient récemment réunis par IFAW pour un atelier de formation sur la prévention du trafic de requins et d’autres espèces marines, neuf de ces pays signaient dans le même temps le « Mémorandum d’entente sur la conservation des requins migrateurs », portant à 36 le nombre de signataires de cet accord international capital sur la protection des requins.

Ce mémorandum étant le seul accord international portant précisément sur le sujet, j’ai bon espoir que ce cap important franchi par les pays arabes permette d’améliorer sensiblement la situation de nombreuses espèces marines menacées.

Cet accord, mais aussi l’atelier organisé conjointement par IFAW et le ministère de l’Environnement et de l’Eau des Émirats arabes unis à Dubaï, arrivent à point nommé : les populations de requins souffrent en effet de la surexploitation, de la détérioration de leur habitat et du changement climatique. L’atelier vise notamment à donner aux forces de l’ordre les capacités de lutter contre le trafic d’espèces sauvages afin de répondre aux engagements internationaux pris par leurs pays respectifs.

En tant que grands prédateurs, les requins jouent un rôle écologique majeur en régulant l’écosystème marin. S’ils venaient à disparaître, tout l’écosystème pourrait s’en trouver affecté et se dégrader jusqu’à atteindre un point de non-retour.

Il y a tout juste un an, la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) a augmenté le niveau de protection de cinq espèces de requins ainsi que de deux espèces de raies. Ces décisions, qui n’auraient pas vu le jour sans le soutien de certains pays arabes, ont marqué une nouvelle étape historique dans la politique internationale de conservation et a ouvert la voie à l’avènement d’une gestion écologique et durable des espèces sauvages.

Bien que la CITES joue un rôle non négligeable en veillant à ce que le commerce international n’ait aucun effet préjudiciable sur les populations de requins, ses annexes sont insuffisantes pour octroyer durablement un statut de conservation favorable à tous les requins migrateurs, de même que pour mettre fin aux pratiques de pêche cruelles. C’est pourquoi le Mémorandum d’entente sur les requins, permettant de définir un plan d’action coordonné et à grande échelle pour ces espèces migratrices, est si important.

Je suis très heureux de voir que les Émirats arabes unis, les Comores, l’Égypte, la Jordanie, la Lybie, la Mauritanie, le Soudan, la Syrie et le Yémen ont montré la voie au monde entier en signant cet accord lors de notre atelier de formation à Dubaï. Nous espérons maintenant que d’autres pays suivront leur exemple.

Peter Pueschel

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Isabel McCrea, Directrice régionale Océanie
Directrice régionale Océanie
Jeffrey Flocken, Directeur régional Amérique du Nord
Directeur régional Amérique du Nord
Kelvin Alie, Directeur du programme Commerce d'espèces sauvages
Directeur du programme Commerce d'espèces sauvages
Peter Pueschel, Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Tania McCrea-Steele, Responsable des campagnes et du respect de l'application de
Responsable des campagnes et du respect de l'application des lois, IFAW Royaume-Uni
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW