Mkaliva, nouvelle pensionnaire de l'orphelinat pour éléphants en Zambie

Mkaliva, reçoit son traitement après son arrivée à la nurserie de Lilayi.

Mkaliva, une jeune éléphante orpheline a été secourue par des habitants, le 8 août 2017, dans la zone de Kavalamanja du parc national de South Langwua. Ce sauvetage prouve que les partenariats avec les communautés locales sont indispensables pour localiser et secourir les éléphanteaux vulnérables. L'Orphelinat pour éléphants (POE) de GRI et le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) s'attachent à créer des partenariats avec ces communautés et à rendre ces dernières plus autonomes afin que les habitants agissent eux-mêmes pour la conservation dans leur région.

Juste après le sauvetage, le POE a reçu un appel sur le numéro d'urgence pour les orphelins l'informant qu'un éléphanteau femelle d'environ un an et dix mois avait été capturé.

Des braconnages ont été signalés récemment dans la région et pourraient être à l'origine de la situation de Mkaliva. Elle était déshydratée et effrayée. La séparation avec sa mère a créé une détresse physique et émotionnelle intense. De plus, elle s'est blessée lorsque les villageois ont essayé de lui sauver la vie. Elle a été installée dans un enclos temporaire et a reçu un fluide de réhydratation indispensable.

Le POE et le Département des parcs nationaux et de la faune sauvage (DNPW) du parc national de South Langwua ont répondu à l'appel et ont organisé son transfert jusqu'à l'orphelinat.

Elle a immédiatement reçu des soins sur place de la part du Dr Jackson Katampi du Département des parcs nationaux et de la faune sauvage (DNPW) et est restée en observation pendant plusieurs jours afin d'évaluer si elle était transportable ou non. Le 11 août 2017, elle a été transportée à la nurserie pour éléphants Lilayi. Les conditions étaient difficiles, car l'équipe devait s'assurer qu'elle restait au chaud malgré l'hiver pendant les 10 heures que durait le voyage. Son état a empiré à plusieurs reprises sur la route, obligeant l'équipe à s'arrêter afin de permettre au vétérinaire de lui administrer un traitement urgent.

Ses premières nuits à la nurserie ont également été un défi, son état instable nécessitant des soins 24h/24 et 7j/7. Cela impliquait notamment de faire remonter sa température à l'aide de couvertures, de bouillottes et de lampe chauffante, tout en lui administrant des fluides par intraveineuse. 

Mkaliva en soins intensifs pour la nuit - perfusions, lampe chauffante et couvertures.

Les blessures qu'elle s'est faites pendant son sauvetage ont été nettoyées, soignées à l'aide de traitement divers et recouvertes de produit anti-mouche (ce qui explique les couleurs différentes que l'on voit sur certaines photos).

Le soutien et l'énergie des habitants dans ce sauvetage étaient flagrants et nous continuerons à encourager et à sensibiliser aux techniques de capture et de réduction du stress.

Le nom « Mkaliva » a été choisi, car il représente l'unité des trois villages qui constituent le district de Kavalamanja, mais aussi le rassemblement des communautés et des équipes du DNPW et du POE dans le sauvetage de cette vie fragile.

La zone où Mkaliva a été sauvée rencontre des difficultés avec le braconnage (en particulier celui venant des pays voisins) et est donc classée dans la Campagne de sensibilisation aux éléphants orphelins (OEAC) du POE comme une « zone à orphelins ». Grâce aux efforts de sensibilisation dans cette région, les habitants ont commencé à repérer les éléphanteaux orphelins. L'année dernière, deux sauvetages (Kakaro et Kasewe) ont eu lieu dans le même secteur.

Nous tenions à remercier ceux qui nous ont aidés, en particulier Gregory Phiri, Patrick Matewere, Ben Tembo et les membres du DNPW, y compris Warden Phiri et Philip Kamuzyu.

Pour le moment, la priorité est d'augmenter doucement son alimentation pour qu'elle ne s'épuise pas trop, tout en faisant attention à ne pas agresser son système digestif fragile. C'est un équilibre subtil et précaire.

Le GRI-Projet d'orphelinat pour les éléphants agit en collaboration avec le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), la David Shepherd Wildlife Foundation et le Département des parcs nationaux et de la fa

Gail A'Brunzo

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Beth Allgood, Directrice d’IFAW aux États-Unis
Directrice d’IFAW aux États-Unis
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Conseillère politique en chef
Conseillère politique en chef
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Patrick Ramage, Directeur du programme Conservation de la faune marine
Directeur du programme Conservation de la vie marine
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique