Miss France 2012, Delphine Wespiser au Kenya : Une famille d'éléphants est perdu à cause du braconnage

Delphine Wespiser, Miss France 2012 ET Celine Sissler Bienvenu, Directrice d’IFAW France et Afrique francophone admirent la vue sur le parc d’Amboseli depuis la colline où sont installées les panneaux d’information d’IFAW et du Kenya Wildlife Service.Nous sommes partis ce matin à 7H ;  il est important de partir tôt à Amboseli car c’est essentiellement au petit matin et au coucher du soleil que, les températures tombant, les animaux se font voir. Et ils ne se sont pas fait attendre ce matin ! Dès 7h30 l’équipe d’IFAW et moi étions presque arrivés au camp d’ Amboseli Trust for Elephants quand une éléphante et ses petits sortirent d’un bosquet. Nous nous sommes alors délectés d’un long face à face avec ces éléphants. En voilà qui ont bien choisi leur endroit pour s’alimenter: en effet le Amboseli Trust for Elephants, soutenu par IFAW, est à l’origine de la plus longue étude jamais réalisée sur les éléphants à la tête de laquelle Cynthia Moss fête sa 40ème année en 2012.

Là, nous retrouvons Vicky Fishlock, chercheuse et collaboratrice de Cynthia Moss. Vicky nous accueille avec un immense sourire qui ne la quittera pas de toute la matinée. Britannique d’origine, Vicky passe de l’anglais au français et vice versa pour m’expliquer le comportement des éléphants. Très vite nous montons dans son véhicule et partons sur le terrain. Nous quittons la piste pour aller à la rencontre des collègues de Vicky : les éléphants d’Amboseli. Elle semble tous les connaître et pour cause : son travail consiste à identifier chaque éléphant et chaque famille d’éléphants du parc. Il existe divers moyens de les reconnaître : la forme des oreilles, la trompe, les défenses. Tout est consigné dans un registre et dans une caisse pleine de photos d’éléphants, d’oreilles, de trompes !

Nous circulons à deux voitures, et Vicky se demande quelle sera la réaction des éléphants à la vue de la deuxième voiture. En effet, les éléphants connaissent sa voiture et connaissent Vicky ainsi que tous les membres de l’équipe de recherche. Nous faisons donc figure d’étrangers. Privilégiés que nous sommes, les éléphants d’Amboseli nous accueillent comme s’ils sentaient que nous leur voulons du bien : ils passent de part et d’autre de notre voiture, marchent devant nous, derrière, à droite, à gauche…nous faisons partie de leur marche ! Et pourtant nous sommes bien loin de saisir tout ce qu’il se passe dans ce groupe : les éléphants communiquent entre eux par infrasons, inaudibles pour l’oreille humaine !

En voiture, Vicky nous dévoile les secrets des éléphants : celui-ci est le vilain petit canard de sa famille, celui-là est très affairé à rechercher sa dulcinée alors nous ne devons pas le déranger, celle-ci bien que dernière de la marche est la matriarche du groupe : si elle s’arrête tout le groupe s’arrêtera à son tour. Ensemble nous découvrons qu’une éléphante boite, ce que Vicky consigne aussitôt dans son registre de suivi.

Nous avons la chance de voir de nombreux éléphanteaux, y compris des jeunes d’à peine quelques mois ! C’est encourageant car en 2009 une terrible sécheresse s’est abattue sur Amboseli, entrainant la mort de nombreux éléphanteaux que leurs mères ne pouvaient plus nourrir à satiété. Après cette hécatombe, soudainement la vie est revenue nous explique Vicky, et toutes les éléphantes ont mis bas simultanément : ce fut le baby-boom d’Amboseli !

Tout ceci semble paradisiaque, et pourtant… Pas plus tard qu’hier Vicky et son équipe étaient sur le pied de guerre pour sauver un jeune éléphanteau apeuré retrouvé seul à côté de la carcasse de sa mère, abattue par des braconniers. L’équipe l’a pris en charge, rassuré et transporté à l’orphelinat David Sheldrick Wildlife Trust que je visiterai demain à Nairobi. Mais comme l’explique Vicky, cet éléphant est perdu pour l’écosystème d’Amboseli : si elle se remet, Kwanza sera réintroduite dans le parc de Tsavo. Avec sa mère, sa sœur a été abattue et son neveu, lui, n’a pas été retrouvé. Voici comment s’éteint une famille d’éléphants à Amboseli. Cela va vite. Très vite. Trop vite. Ce qui fait craindre aux gens que je rencontre ici que leurs enfants ne connaissent jamais les éléphants.

Le braconnage menace dramatiquement la survie des éléphants sur tout le continent. Mais aujourd’hui j’ai pris conscience de la gravité de la situation en comprenant qu’aux pertes terribles et croissantes engendrées par le braconnage, s’ajoutent celles qui sont engendrées par la nature telle que la sécheresse de 2009. Qu’adviendra-t-il des éléphants d’Amboseli si, lors de la prochaine sécheresse, la pression de braconnage actuelle n’a pas diminué ? Si les éléphants d’Amboseli doivent affronter la sécheresse, la dégradation de leur environnement et les braconniers en même temps, nul doute qu’ils disparaitront. Nous ne pouvons rien contre la sécheresse, c’est la loi de la nature. En revanche, nous pouvons tout contre le braconnage, nous avons notre mot à dire, nous pouvons et devons agir ! Pour cela chacun d’entre nous peut rejoindre la marche des éléphants d’IFAW (www.ifaw.org). Chacun d’entre nous peut faire un don, même petit, pour que les chercheurs comme Vicky puissent poursuivre leur travail. Qui plus est, la présence des chercheurs à Amboseli exerce un pouvoir dissuasif sur les braconniers! Enfin, nous pouvons et devons aussi demander, tous autant que nous sommes, à nos parlementaires qu’ils prennent publiquement position pour une interdiction totale du commerce de l’ivoire le plus vite possible.

Si une chose m’a frappée aujourd’hui, c’est de constater combien les éléphants ont un mode de vie, des attaches affectives et une vie sociale proches de celles des hommes. Et lorsque je songe à la fin possible de cette espèce majestueuse, je ne peux m’empêcher de me dire que la fin des éléphants signerait un peu aussi celle de l’homme.

Post a comment

Nos experts

Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
IFAW Elephant Expert
IFAW Experte éléphants
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
James Isiche, Directeur régional Afrique de l’Est
Directeur régional Afrique de l’Est
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Peter Pueschel, Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW