Massacre aux Jeux olympiques de Sotchi : exterminer les chiens errants ne résoudra rien

À Sotchi comme partout ailleurs, abattre les chiens n'est pas une solution acceptable. c. IFAWIFAW (Fonds international pour la protection des animaux) est consterné de constater que l'abattage des chiens de Sotchi figure de nouveau à l'ordre du jour des préparatifs des Jeux olympiques d'hiver 2014.

Depuis neuf mois, IFAW ne cesse de proposer son aide au Comité d'organisation des Jeux olympiques 2014 de Sotchi pour développer et mettre en application un plan de gestion durable et plus humain des chiens errants de la ville. Jusqu’à présent, nos requêtes sont malheureusement restées lettre morte.

Loin de nous résigner, nous continuons de tendre la main aux autorités de Sotchi pour les aider à concevoir un plan de gestion durable et plus humain des chiens de la ville : l’abattage n’est jamais une solution.

Et pour cause :

  • C’est une pratique inefficace. L’abattage des chiens s’autoalimente et ne traite pas le problème à sa racine.
  • C'est une pratique inhumaine. Des normes encadrant une euthanasie plus « humaine » ont été définies à l’échelle internationale et ne cautionnent nullement le recours à des sociétés de lutte contre les « nuisibles ».
  • C'est une pratique traumatisante pour la communauté. Les habitants de Sotchi tiennent à leurs chiens. D'après un article récemment publié par l’agence Associated Press, les chiens errants sont nourris et hébergés par des ouvriers de la région, et nous avons déjà été contactés par de nombreux groupes de citoyens pour faire cesser ce massacre.
  • L’objectif poursuivi est irréaliste. Il trouve son fondement dans la croyance erronée que les visiteurs exigent une ville débarrassée de tous ses chiens, alors même que les abattages de chiens suscitent un tollé général.
  • L'image de la Russie n’en sortira pas indemne (pour beaucoup, elle est d’ores et déjà ternie). L’abattage des chiens entre en totale contradiction avec l'engagement de Sotchi d'offrir un évènement olympique « en harmonie avec la nature ». Dans sa grande majorité, l’opinion publique ne tolèrera pas qu'un abattage massif soit exécuté au nom de l'idéal susmentionné. Cet acte de pure barbarie est aux antipodes de l’« harmonie avec la nature ».

Nous invitons les autorités de Sotchi dès aujourd’hui à :

  • Annuler immédiatement tous les ordres d'extermination de chiens.
  • Accepter les conseils et l'aide des spécialistes. IFAW et les différents acteurs internationaux engagés dans la protection des animaux sont prêts à mettre à contribution leur expertise pour proposer à la ville de Sotchi des stratégies de gestion des chiens errants, avec des résultats immédiats et permanents.
  • Aborder les questions de sécurité. Afin de lutter contre la menace terroriste, les responsables russes ont mobilisé un nombre impressionnant de ressources et d'hommes pour garantir la sécurité des lieux et sensibiliser les touristes. Des informations sur les chiens errants de Sotchi devraient être incluses dans cette démarche.
  • Prévoir de nouvelles perspectives de gestion des populations canines à court et à long terme pour les prochains événements d’envergure. Les différentes institutions qui composent la communauté devraient être impliquées dans ce travail, d’autant que les bénéfices qui en résulteraient dépasseraient largement le cadre du problème des chiens errants.

Nous sommes certains que nos recommandations porteront leurs fruits. IFAW Russie travaille sur la question des chiens errants depuis plus de 15 ans et s'efforce notamment d'amener la mairie de Moscou à mettre fin aux massacres des chiens dans la capitale.

IFAW a largement prouvé ses compétences dans le traitement du problème des chiens errants du monde entier. Dans le cadre de la Clinton Global Initiative (CGI), notre engagement « Communautés humaines : engagement pour la sécurité, la santé et le bien-être des animaux » définit un cadre permettant de gérer les populations de chiens de manière humaine et durable, ce qui a notamment permis à des projets novateurs de voir le jour en Bosnie et au Chili.

Nous collaborons ainsi avec le Programme des Nations unies pour le développement afin de solutionner le problème des chiens errants dans de nombreuses communautés de Bosnie. Avec le projet que nous menons à Puerto Natales, au Chili, ces programmes pilotes serviront sans aucun doute de modèles pour de nombreuses autres communautés confrontées à des défis similaires.

Nous avons déjà travaillé avec des communautés des quatre coins du globe, du Mexique à Bali en passant par l’Afrique du Sud. À chaque fois, nous plaçons le bien-être et la protection des chiens et des chats au cœur de notre action. Nous serions donc ravis de partager notre expérience internationale et notre savoir-faire avec les hauts responsables de Sotchi.

Sotchi a tout intérêt à résoudre le problème des chiens errants. À quelques heures de la cérémonie d’ouverture, les dirigeants de la ville et le Comité olympique doivent désormais décider du chemin qu’ils emprunteront pour y parvenir.

Nous espérons de tout notre cœur qu'ils feront le bon choix.

Kate Nattrass Atema

Demandez aux autorités russes de collaborer avec IFAW et de trouver des solutions humaines et justes pour gérer les populations de chiens errants de Sotchi.

Post a comment

Nos experts

Directrice du programme Éducation et bien-être animal
Directrice du programme Éducation et bien-être animal
Cora Bailey, Directrice du Projet communautaire pour les animaux (CLAW)
Directrice du Projet communautaire pour les animaux (CLAW)
Dr. Ian Robinson, Vice-président, programmes et opérations internationales
Vice-président, programmes et opérations internationales
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Responsable du sauvetage d’animaux sauvages, siège d’IFAW
Hanna Lentz Chargée de programme/de campagne, siège d'IFAW
Chargée de programme/de campagne, siège d'IFAW
Jan Hannah
Responsable du projet Chiens nordiques
Kate Nattrass Atema, Directrice du programme Animaux de compagnie
Directrice du programme Animaux de compagnie
Vétérinaire, Docteur
Vétérinaire, Docteur
Rebecca Brimley, Conseillère en matière de programmes
Conseillère en matière de programmes
Manager du programme Interventions d’urgence
Manager du programme Interventions d’urgence