Lutte contre le trafic d'espèces sauvages en Chine: les autorités douanières et IFAW unissent leurs forces

Lutte contre le trafic d'espèces sauvages en Chine: les autorités douanières et
Jeudi, Juin 27, 2013
Pékin

L'atelier organisé conjointement par le Bureau anti-contrebande de l'Administration générale des douanes de Chine et par le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) dans le cadre de la lutte contre le trafic d'espèces menacées d'extinction s'est clos hier. Plus de 30 agents de douanes aux avant-postes de cette lutte, issus des quatre coins du pays, ont participé à cette formation de 3 jours, au cours de laquelle ils ont partagé leurs techniques et leur savoir-faire en matière de détection et de prévention du trafic d'espèces sauvages.

Ces dernières années, le braconnage d'animaux sauvages destiné à alimenter le commerce illégal de leurs parties et de produits dérivés a atteint des proportions alarmantes. Appâtés par les bénéfices colossaux engendrés par l'exploitation commerciale des espèces sauvages, diverses organisations criminelles se livrent à un trafic transnational et transcontinental d'animaux sauvages et de produits dérivés, utilisant les mêmes méthodes et empruntant les mêmes itinéraires que les trafiquants d'armes et de drogues. Entre le braconnage d'animaux sauvages, la contrebande et la mise sur le marché de produits dérivés, le commerce illégal d'espèces sauvages fait planer une menace grandissante sur la biodiversité, la croissance économique, les équilibres régionaux et la sécurité nationale.

« Région dotée d'une remarquable biodiversité, l'Asie représente aussi malheureusement l'un des plus gros marchés du monde pour le commerce d'espèces sauvages et de produits dérivés. La demande de certains pays asiatiques en produits comme l'ivoire d'éléphant, la corne de rhinocéros ou l'os de tigre met en péril la survie de ces espèces », déplore Grace Ge Gabriel, Directrice d'IFAW Asie. « En raison de sa position de deuxième puissance économique mondiale et en tant que l'un des plus gros consommateurs de produits dérivés d'espèces sauvages, la Chine a l'obligation morale de surveiller ses frontières afin d'empêcher la contrebande d'espèces sauvages. »

Au cours des dernières années, les douanes chinoises ont entravé de nombreuses opérations de contrebande d'ivoire. En 2012, elles ont mis à contribution les services de police dans tout le pays afin de mener une série d'actions de répression dans le cadre de l'opération National Shield, qui s'est soldée par la confiscation de 236 tonnes de produits de contrebande dérivés d'animaux sauvages. Plus récemment, une enquête des services de douanes a abouti à la condamnation d'un important vendeur d'ivoire et de ses complices dans la province du Fujian, pour leur implication dans un trafic international de près de huit tonnes d'ivoire en provenance d'Afrique.

« Malgré quelques victoires, les défis à relever sont colossaux. L'implication du crime organisé dans le trafic d'espèces sauvages, la multiplication des sites marchands en ligne et la modernisation des méthodes de transport employées nous imposent de constamment renforcer nos compétences et nos moyens pour combattre cette forme de criminalité », explique Guan Xiangying des services de douanes chinois.

Au cours de cet atelier, plusieurs experts des forces de l'ordre issus de Chine et d'ailleurs ont partagé leurs expériences et présenté leurs techniques d'investigation, de collecte de preuves, d'analyse de cas ainsi que de surveillance et de détection d'activités illicites sur la Toile.

À la fin de l'atelier, les participants se sont rendus au Centre de sauvetage des rapaces de Pékin (BRRC), situé sur le campus de l'Université normale de Pékin. Le BRRC est le premier et l'unique centre de sauvetage et de réhabilitation des rapaces conforme aux normes internationales en matière de bien-être animal en Chine continentale.

« Beaucoup des rapaces pris en charge au BRRC sont des victimes du commerce illicite d'espèces sauvages », explique Grace Ge Gabriel. « Grâce à ce centre, les agents des forces de l'ordre sont rassurés car ils savent que les rapaces confisqués aux contrevenants recevront des soins de qualité. Après avoir été dûment réhabilités, bon nombre de ces animaux pourront regagner leur habitat naturel et, ainsi, contribuer à la biodiversité. »

Post a comment

Contact presse

Jeff He (IFAW China)
Contact phone:
+ 86 10 64402960
Contact email:

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Isabel McCrea, Directrice régionale Océanie
Directrice régionale Océanie
Jeffrey Flocken, Directeur régional Amérique du Nord
Directeur régional Amérique du Nord
Kelvin Alie, Directeur du programme Commerce d'espèces sauvages
Directeur du programme Commerce d'espèces sauvages
Peter Pueschel, Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Tania McCrea-Steele, Responsable des campagnes et du respect de l'application de
Responsable des campagnes et du respect de l'application des lois, IFAW Royaume-Uni
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW