L'UE vend la peau de l'ours polaire à la CITES

L'UE vend la peau de l'ours polaire à la CITES
Mardi, Mars 5, 2013
Bangkok, Thaïlande

La délégation de l'Union européenne qui participe à la conférence internationale de la CITES met tout en œuvre pour compromettre l'avenir des ours polaires. Alors que les États-Unis, soutenus par la Russie, sont à deux doigts de faire approuver l'inscription à l'Annexe I de l'ours polaire et par conséquent l'interdiction du commerce international pour cette espèce, l'UE vient d'avancer une autre proposition qui permettrait au Canada de maintenir ses quotas de chasse, pourtant non durables. Ce faisant, l'UE va à l'encontre de la communauté internationale et de ses propres citoyens qui veulent sauver cette espèce déjà fortement menacée par le changement climatique et le commerce des parties dérivées telles que les griffes, les dents et la peau.

« Il s'agit là d'une tentative égoïste et déplorable de ne pas perdre la face », déclare Céline Sissler-Bienvenu, Directrice d'IFAW France. «  L'UE essaie désespérément de rester dans le jeu en avançant toutes sortes de propositions, mais ce sont les ours polaires qui en paieront le prix. »

Le Canada est le seul pays au monde qui continue à exporter des parties d'ours polaire. Du fait de la rareté de l'animal, les prix ont atteint des niveaux record ; le nombre de peaux d'ours polaires mises aux enchères dans un seul hôtel des ventes a augmenté de 375 % au cours des cinq dernières années. Parallèlement, les quotas de chasse sont allés croissant pour répondre à la demande. Ainsi, les quotas de chasse pour la population d'ours polaires de l'ouest de la baie d'Hudson ont triplé en 2011, en dépit des avertissements du Groupe des spécialistes de l'ours polaire et du gouvernement fédéral du Canada, puis ont été revus à la hausse en 2012.

« La proposition de l'UE n'a rien d'un compromis : c'est un aveu de défaite. Elle ne réduit en rien le commerce légal non durable au Canada », explique Nikita Ovsyanikov, scientifique russe membre du Groupe des spécialistes de l'ours polaire de l'UICN. « Pire, elle alimentera le trafic et le braconnage des ours polaires de Russie. »

Post a comment

Contact presse

Adrian Hiel (IFAW EU)
Contact phone:
+66 (0)82 974 2650
Contact email:
Céline Sissler-Bienvenu (IFAW France)
Contact phone:
Tél: 03.26.48.29.20
Contact email:

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Directrice du programme Éducation et bien-être animal
Directrice du programme Éducation et bien-être animal
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Dr. Ralf (Perry) Sonntag, Directeur national Allemagne
Directeur national Allemagne
Erica Martin, Directrice Internationale de la Communication
Directrice Internationale de la Communication
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Isabel McCrea, Directrice régionale Océanie
Directrice régionale Océanie
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Directeur du programme Éléphants, Directeur régional Afrique australe
Jeffrey Flocken, Directeur régional Amérique du Nord
Directeur régional Amérique du Nord
Responsable des campagnes et du respect de l'application des lois, IFAW Royaume-
Responsable des campagnes et du respect de l'application des lois, IFAW Royaume-Uni
Patrick Ramage Directeur du programme Baleines
Directeur du programme Baleines
Directeur des programmes et des politiques internationales
Directeur des programmes et des politiques internationales
Peter Pueschel, Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Directeur Accords internationaux sur l'environnement
Sonja Van Tichelen
Directrice régionale Union européenne
Tania McCrea-Steele, Responsable des campagnes et du respect de l'application de
Responsable des campagnes et du respect de l'application des lois, IFAW Royaume-Uni