L'Inde révèle un important trafic de varans en ligne

L'Inde révèle un important trafic de varans en ligne
Mercredi, 21 Juin, 2017
New Delhi, Inde

Un nouveau trafic en ligne pour le moins étrange de produits dérivés d'espèces sauvages a été révélé par des enquêteurs indiens. En effet, ces derniers ont annoncé qu'ils avaient découvert de nombreuses preuves du commerce de pénis de varans, une espèce en voie d'extinction connue pour son pénis « fourchu ».

L'hatha jodi est considérée par les praticiens occultes en Inde comme une « racine rare » possédant de puissantes vertus.  Elle est en vente libre sur les principaux sites e-commerce. 

« Ce que nous avons ici, a déclaré Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique d'IFAW (Fonds international pour la protection des animaux), est un nouvel exemple de la rapidité avec laquelle des individus sans scrupules peuvent lancer un marché en faisant croire aux consommateurs qu'un objet quelconque leur offrira fortune ou chance - engendrant ainsi un marché qui dévaste l'une des espèces les plus menacées au monde ».

Une enquête sous couverture menée pendant un an par le partenaire international d'IFAW, Wildlife Trust of India (WTI), en association avec l'Office indien pour la prévention des crimes contre la vie animale (WCBB) a révélé que le commerce de ce produit dérivé, strictement interdit, s’est développé dans le pays mais aussi dans le monde entier.

L'hatha jodi est présentée comme une « racine de plante rare » et se trouve en vente libre sur les principaux sites e-commerce en Inde. Les enquêteurs ont également trouvé plusieurs sites internet dédiés spécialement à la vente de ce produit, certains d'entre eux fournissant des descriptions complexes des rituels requis pour en tirer le meilleur parti. 

« L'enquête sur l'hatha jodi fut une mission intéressante et révélatrice pour notre équipe », a déclaré Jose Louies, Directeur de la division Droit et aide aux services répressifs d’IFAW-WTI.

« Nous avons commencé à avoir des soupçons alors que nous enquêtions sur le trafic de pangolins. Une intervention majeure et systématique avec les responsables de l'Office pour la prévention des crimes contre la vie animale (WCCB) a permis de révéler l'ampleur du problème. Le défi est maintenant d'arriver à faire prendre conscience à des centaines de milliers de croyants que la mythique et magique plante Hatha Jodi n'est que l'organe reproducteur d'un lézard. Notre plus grande victoire consistera à interdire le produit des sites e-commerce qui sont utilisés comme plateforme principale pour ce trafic", ajouta José Louies.

La « racine » d'Hatha Jodi est le pénis bifurqué (également connu sous le nom d'hémipénis) du varan (Varanus sp.), qui est protégé par l'Annexe I de la loi indienne (de protection) de la vie sauvage de 1972 figurant à l'Annexe I de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction), qui interdit l'importation ou l'exportation de l'animal ou de ses parties.

« Nous sommes choqués de la facilité avec laquelle ces commerçants escroquent leurs clients crédules en vendant un produit illégal dérivé d'un animal auquel les lois indiennes et internationales accordent la plus grande protection », a déclaré Mme Tilotama Varma IPS, directrice du WCCB.  « Nous sommes en contact avec les services forestiers de l'État et n'hésiterons pas à prendre des mesures contre les détaillants et les commerçants internationaux en ligne en dehors des plateformes e-commerce de particuliers qui gissent comme des intermédiaires pour ces ventes illégales ».

L'enquête Hatha Jodi a été menée à la fois en et hors ligne par des enquêteurs qui suivent les vendeurs identifiés sur internet jusqu'aux lieux de stockage pour examiner les produits. À ce jour, quatre principaux commerçants ont été arrêtés et d'autres le seront dans les prochains jours. José Louies a déclaré que, dans la plupart des cas, les vendeurs étaient conscients des origines du produit, conseillant même à l'agent infiltré d'être prudent en passant les frontières de l'Inde tout en leur indiquant comment procéder.

FIN 

À propos d'IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux)

Fondé en 1969, IFAW sauve les animaux en détresse tout autour du globe. Grâce à des projets dans plus de 40 pays, IFAW vient en aide à tout animal le nécessitant, œuvre pour prévenir la cruauté envers les animaux et plaide pour la protection des animaux sauvages et de leurs habitats.

IFAW lutte tout particulièrement contre le trafic mondial d’animaux sauvages qui menace la biodiversité en menant vers une disparition définitive de nombreuses espèces déjà menacées et peut aussi faciliter l’expansion et la transmission de maladies infectieuses aux animaux domestiques comme aux êtres humains. IFAW déploie des actions conçues pour maximiser l’impact des actions policières dans ce domaine.

Pour plus d'informations, visitez notre site web : www.ifaw.org. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Post a comment

Contact presse

Christina Pretorius, IFAW
Contact phone:
+27 82 330 2558
Contact email:
Jose Louies, WTI
Contact phone:
+91 9745003075
Contact email:

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Jeffrey Flocken, Directeur régional Amérique du Nord
Directeur régional Amérique du Nord
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique
Représentant d’IFAW en Allemagne
Représentant d’IFAW en Allemagne
Tania McCrea-Steele, Chef de projet international Criminalité en ligne
Chef de projet international, Criminalité liée à la faune sauvage
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW