Les syndicats des pêcheurs demandent que la date d’ouverture de la chasse soit avancée

Les syndicats des pêcheurs de Terre-Neuve-et-Labrador exigent au gouvernement d’avancer la réouverture de la chasse commerciale aux phoques.

MISE À JOUR : Le gouvernement du Canada a cédé face aux exigences des chasseurs et a autorisé la chasse des phoques adultes du 28 mars au 7 avril, en pleine période de mise bas, c’est-à-dire au moment où les animaux sont les plus vulnérables. Cette décision est une catastrophe pour les blanchons.

Les conditions de vie du phoque du Groenland sont déjà très difficiles. Les glaces du golfe du Saint-Laurent étaient en piètre état cette année. À cause de cela, de nombreux blanchons sont morts noyés ou écrasés par la glace. Aujourd’hui, les pêcheurs de Terre-Neuve veulent avancer le massacre annuel des phoques de deux semaines et supprimer ainsi l’une des seules mesures qui protègent encore cette espèce emblématique du Canada.

Les blanchons naissent sur la banquise du golfe du Saint-Laurent fin février, et sur le front de Terre-Neuve début mars. Cette période de mise bas varie toutefois, notamment en fonction de l’état des glaces, et peut être retardée ou prolongée lorsque celles-ci sont en mauvais état.

Dans les deux semaines qui suivent leur naissance, les blanchons dépendent largement de leurs mères pour survivre.

Le ministère Pêches et Océans Canada a clôturé la pêche commerciale et la pêche à des fins personnelles du phoque du Groenland à Terre-Neuve-et-Labrador le 15 mars 2017, justement pour laisser le temps aux mères de donner naissance à leurs petits et de les allaiter en toute tranquillité. Cette fermeture permet également d’éviter que des blanchons ne se fassent tuer.

Mais aujourd’hui, le syndicat des pêcheurs de Terre-Neuve appelle à la réouverture anticipée de la pêche, soi-disant pour tuer des phoques adultes.

Cet argument semble fallacieux car ces dernières années, 99 % des phoques du Groenland tués étaient des jeunes âgés de moins de trois mois. Ces phoques en bas âge sont surtout ciblés pour leur fourrure. Le marché de la viande de phoque est quant à lui très restreint. Selon les statistiques des prises au débarquement, 92 % de la viande issue de la pêche annuelle est gaspillée. Dernièrement, la partie la plus valorisée chez le phoque adulte était son pénis, utilisé notamment dans la confection et le commerce d’une potion prétendument aphrodisiaque.

À distance, il est quasiment impossible de distinguer un mâle d’une femelle et bien que le Règlement sur les mammifères marins interdise la pratique de la chasse aux phoques dans les zones de mise bas, il est difficile de savoir comment cette condition sera respectée. D’après le MPO lui-même, la fermeture annuelle de la chasse vise à « laisser du temps pour la mise bas et l'allaitement des phoques ». Donner le feu vert à ce massacre avant le sevrage des blanchons revient à menacer directement les femelles, susceptibles de mourir en laissant leurs petits crier famine.

Par ailleurs, cette décision augmente la probabilité que les phoques se fassent tirer dessus dans l’eau. Or, comme leurs réserves de graisse sont basses à cette période de l’année, ils sont davantage susceptibles de se noyer. Le Groupe de travail des vétérinaires indépendants a publié un rapport en 2005 qui préconise à ce titre de ne pas tirer sur les phoques dans l’eau en raison du fort taux d’individus touchés non-récupérés. Cela permet ainsi d’éviter que des phoques ne souffrent inutilement.

Pour l’heure, le ministère Pêches et Océans a déclaré quant à lui qu’il n’avait pas encore accédé à la demande des pêcheurs. Aidez-nous à redresser la situation avant qu’il ne soit trop tard !

Sheryl Fink

 

Post a comment

Nos experts

Directeur général
Directeur général
Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone
Directrice France et Afrique francophone
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Dr. Joseph Okori
Directeur régional Afrique Australe et directeur du programme de conservation des habitats
Dr. Maria (Masha) N. Vorontsova, Directrice Russie et CEI
Directrice Russie et CEI
Faye Cuevas, Vice-présidente
Vice-présidente
Grace Ge Gabriel, Asia Regional Director
Directrice régionale Asie
Jeffrey Flocken, Directeur régional Amérique du Nord
Directeur régional Amérique du Nord
Kelvin Alie, Vice-président exécutif
Vice-président exécutif
Rikkert Reijnen, Directeur du programme criminalité faunique
Directeur du programme criminalité faunique
Représentant d’IFAW en Allemagne
Représentant d’IFAW en Allemagne
Tania McCrea-Steele, Chef de projet international Criminalité en ligne
Chef de projet international, Criminalité liée à la faune sauvage
Vivek Menon, Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW
Directeur du Wildlife Trust of India, partenaire d'IFAW